Une seule liste pour trouver un médecin

STAGIAIRE / Le ministère de la Santé et des Services sociaux a lancé, la... (123rf/Karuna EM)

Agrandir

123rf/Karuna EM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

STAGIAIRE / Le ministère de la Santé et des Services sociaux a lancé, la semaine dernière, un nouveau système de guichet unique pour les médecins de famille. Maintenant, tous les patients «orphelins» se retrouveront dans une seule et même liste, ce qui devrait faciliter leur inscription, estime la direction générale du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«En fait, c'est un simple changement de plateforme», explique le responsable aux communications du CIUSSS, Marc-Antoine Tremblay. Il mentionne qu'une base de données existait déjà dans chaque hôpital depuis 2009, ce qui permettait aux médecins d'avoir accès aux patients «orphelins». «Il y avait déjà 82% de la population qui avait accès à un médecin de famille au Saguenay-Lac-Saint-Jean grâce à ces guichets régionaux», ajoute M. Tremblay.

Le changement qu'apporte la réforme du ministre Barette, c'est que les différentes listes des hôpitaux sont réunies en une seule. «Il y a maintenant une seule banque de données pour tous, qui est disponible à partir de la Régie de l'assurance-maladie du Québec», mentionne le porte-parole. Selon lui, cette nouvelle méthode permet également d'éviter les doublons.

«Pour monsieur et madame Tout-le-Monde, la seule différence, c'est que tout se retrouve à la même adresse Web. C'est plus facile pour eux d'aller s'inscrire, s'ils se cherchent un nouveau médecin», estime Marc-Antoine Tremblay.

Bien vu par la FMOQ

Le président de l'association régionale de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), le docteur Olivier Gagnon, voit le changement positivement. «C'est une bonne chose pour les patients et les médecins. Si c'est bien fait, ça va faciliter le processus», mentionne-t-il.

Selon lui, le plus grand changement est que la notion de territoire disparaît avec ce nouveau guichet unique. «Il y a une harmonisation, ajoute M. Gagnon. Les personnes vont aller s'inscrire au même endroit, peu importe où elles habitent, et être recommandées au plus proche médecin.»

Toutefois, le président croit qu'un «oeil humain» est nécessaire pour bien surveiller les opérations du nouveau système. «On doit continuer de vérifier que tout se passe bien, surtout en ce qui concerne les patients avec des conditions particulières», raconte-t-il.

D'ailleurs, le médecin explique que le personnel qui travaillait avec les anciens guichets dans les hôpitaux va continuer de le faire, mais avec le nouveau modèle.

Il ajoute que quelques ratés dans le nouveau guichet ont également été remarqués, mais que des changements ont tout de suite été apportés. «C'est certain que c'est déplorable, mais ça s'améliore quand même. Le ministère travaille de concert avec la FMOQ pour régler les problèmes. Je pense qu'il n'y a pas eu une seule journée sans qu'on change quelque chose», conclut M. Gagnon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer