Les élus se penchent sur la sécurité

STAGIAIRE / Le conseiller municipal Bernard Noël estime qu'on doit réaliser des... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

STAGIAIRE / Le conseiller municipal Bernard Noël estime qu'on doit réaliser des campagnes de sensibilisation à la sécurité piétonnière aux alentours du Cégep de Jonquière afin d'aider à prévenir une partie des collisions.

Lors du conseil d'arrondissement de Jonquière, mardi soir, M. Noël a mentionné qu'il a participé à des rencontres avec la direction de l'établissement scolaire, des ingénieurs routiers et des représentants de la sécurité publique. Au cours de ces rendez-vous, les intervenants ont fait le point sur la sécurité de la rue Panet.

« On s'interrogeait pour essayer de savoir ce qu'on pouvait faire pour convaincre les piétons de traverser aux endroits qui leur sont réservés », raconte le conseiller.

Bernard Noël aimerait qu'une campagne de sensibilisation ait lieu au cégep lorsque les sessions commencent. Il estime que la majorité des gens ignorent les passages piétonniers. « Est-ce qu'il va falloir mettre des flèches pour que les gens traversent à la bonne place? », ajoute-t-il en riant.

Une rencontre entre les étudiants et les policiers a d'ailleurs été proposée, afin que les forces de l'ordre rappellent le comportement à adopter lorsqu'une personne traverse la rue.

Par ailleurs, une étude de circulation sera réalisée vers la fin du mois d'avril et le début du mois de mai sur la rue Panet afin d'obtenir un portrait complet de la situation.

À la suite de cette étude, des plans d'interventions seront étudiés, comme une éventuelle réduction des voies ou construire des avancées de trottoir.

Rappelons qu'au cours des deux dernières années, deux jeunes se sont fait happer par des voitures, dont une qui en est décédée.

Réduction de la vitesse

Bernard Noël a également profité de la séance du conseil d'arrondissement de mardi pour présenter quelques résultats des interventions sur la rue Saint-Hubert en avant du Cégep de Jonquière.

Depuis que les terre-pleins ont été aménagés aux traverses piétonnières, on note une réduction de la vitesse moyenne. Alors qu'en juin 2015 elle était d'environ 50 km/h, elle est, quelques mois plus tard, de 35 km/h .

De plus, il y a également une baisse des excès de vitesse. « Avant qu'il y ait l'obstacle, 48 % des gens dépassaient la limite de 50 km/h. Maintenant, c'est seulement 4 %, explique M. Noël. C'est une réduction de 44 %! »

Eaux usées

Bernard Noël a lu aux conseillers une lettre du relationniste de la Ville, Jeannot Allard, au sujet du déversement des eaux usées dans la rivière Saguenay.

« C'était pour m'assurer que tout le monde, mes collègues comme les citoyens, avait les bonnes informations », explique M. Noël.

Il a donc rappelé que le déversement se déroulait selon les normes environnementales. Par ailleurs, il a tenu à mentionner que c'était seulement les liquides qui étaient déversés et que tout ce qui est solide continuerait de se faire traiter.

« Tout a été prévu pour que ça disparaisse naturellement. Il n'y aura pas d'impact sur les poissons », a-t-il également assuré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer