MRC du Fjord-du-saguenay: déficit de 10,7 M$

Gérald Savard... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Gérald Savard

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La MRC du Fjord-du-Saguenay a inscrit un déficit de fonctionnement de 10,7 M$ à ses états financiers 2015 essentiellement en raison de la dévaluation de sommes à recevoir d'Hydro-Québec relative à l'entente de partenariat portant sur la déviation de la rivière Betsiamites.

Non, le conseil de la MRC n'a pas perdu le contrôle de ses finances l'an dernier, a expliqué le préfet Gérald Savard à la suite de la présentation, mardi soir, des états financiers par Nicole Gautheir, CPA de la firme Deloitte.

En 2007, explique-t-il, la MRC du Fjord et trois autres MRC de la Côte-Nord ont signé une entente à la suite de la déviation des rivières Betsiamites et Manouane, laquelle prévoyait le paiement de redevances de 250 M$ jusqu'en 2103. En 2011, à la suite de changements apportés par le précédent gouvernement péquiste à la Loi sur le bloc d'électricité patrimonial, l'indexation des redevances prévues entre 2014 et 2018 a été ramenée à un taux moins élevé que prévu au départ, d'où un manque de 50 M$ sur 92 ans. Par écriture comptable, la MRC a donc décidé d'appliquer cette perte de 11,6 M$ à l'exercice 2015.

Outre ces données, les états financiers 2015 démontrent des revenus d'investissements et des affectations de l'ordre de 8,9 M$, ce qui dégage un surplus de 833 875 $.

Les excédents accumulés de fonctionnement, les réserves financières et les fonds réservés au 31 décembre s'élèvent à 4,8 M$, incluant les activités transférées par le CLD du Fjord.

En ce qui a trait au budget des Territoires non organisés, la colonne des revenus indique un montant de 3,2 M$ comparativement à des charges de 3,3 M$, laissant un déficit de 174 536 $.

Outre les états financiers 2015, le conseil a adopté le budget applicable aux territoires non organisés pour une somme de 551 105 $, ce qui correspond à 60 % des taxes perçues. Le développement et le maintien des acquis (385 000 $), la gestion des déchets (53 378 $) et une réserve pour les situations particulières et les mesures d'urgence (52 267 $) sont prévus.

Le conseil a adopté une résolution demandant à Québec qu'il adopte les budgets nécessaires au maintien des programmes d'amélioration de l'habitat RénoRégion et Logements adaptés pour aînés autonomes (LAAA). Ces programmes aident les ménages à faibles revenus formés de personnes aînées et handicapées à adapter leur résidence et corriger certaines défectuosités majeures afin de les maintenir à domicile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer