Terrain de la Consol: le comité sollicite des partenaires

Le Comité sur l'avenir du site de la... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le Comité sur l'avenir du site de la Consol cherche actuellement des partenaires qui permettraient de redonner vie au vaste terrain situé sur les rives de la baie des Ha! Ha!.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le Comité sur l'avenir du site de la Consol (CASC) sollicite les entreprises intéressées à devenir partenaires afin de mettre en valeur cet immense terrain qui constitue une grande fenêtre sur le fjord du Saguenay.

Dans les derniers jours, le CASC a lancé un appel de propositions visant à compléter son plan d'affaires autour des trois axes de développement retenus avec l'aide de la Chaire en écoconseil de l'UQAC à la suite des attentes exprimées par la population. Ces trois axes sont l'accès public et la vie communautaire, la pêche, les sports nautiques et la promenade ainsi que l'interprétation historique.

Ces trois axes visent à assurer à la population un accès permanent au site et la mise en place d'infrastructures pour une exploitation optimale de la rivière Saguenay.

Dans les documents présentés, on mentionne qu'une attention spéciale sera accordée aux entrepreneurs qui faciliteront la pratique de la pêche sportive, des sports nautiques, sport de promenade et de services alimentaires. Il est prévu également qu'un volet historique avec la présence du côté est du Musée du fjord et des activités en relation avec la flore soit intégré.

Pêche sportive

Quant à la pêche sportive, le CASC souhaite que la pêche en saison estivale, peu développée en raison des difficultés d'accès au Saguenay, soit mise en valeur, entre autres, avec l'autorisation appréhendée de la pêche au bar rayé, une espèce réintroduite dans le fleuve St-Laurent, dont certains individus peuvent atteindre les 25 livres.

Parmi les infrastructures qui devront être aménagées et dont le financement dépend largement de subventions provenant des gouvernements supérieurs, le CASC prévoit la construction d'une rampe de mise à l'eau accessible en tout temps, peu importe le niveau de la marée, ainsi qu'un quai flottant de même qu'un pavillon d'accueil abritant une aire de repos et de restauration santé, des locaux pour les entrepreneurs partenaires, des casiers sécuritaires ainsi que des salles de douches.

À l'extrémité ouest du terrain de 160 861 mètres carrés, la qualité visuelle du site sera améliorée avec l'aménagement d'un tumulus qui servira à la fois de brise-vent et de démarcation avec les installations portuaires de Rio Tinto et la plantation d'arbres et d'arbustes.

L'exercice d'appel de partenaires n'engage aucunement le propriétaire du terrain et ceux des terrains adjacents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer