MRC Maria-Chapdelaine: mieux se développer par l'agriculture

Étienne Barette propose que la MRC Maria-Chapdelaine mise... (Photo courtoisie)

Agrandir

Étienne Barette propose que la MRC Maria-Chapdelaine mise sur l'agriculture pour assurer son développement économique.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Selon le président local de l'Union des producteurs agricoles Étienne Barette, la MRC de Maria-Chapdelaine doit miser sur l'agriculture pour assurer son développement économique.

«La MRC compte plus ou moins 300 entreprises agricoles qui génèrent annuellement 60 M$ de revenus bruts, ce qui place Maria-Chapdelaine au deuxième rang derrière Lac-Saint-Jean-Est. L'agriculture est donc la deuxième activité économique en importance localement et les principales productions sont le lait (23,8M$), les petits fruits (10,8M$), la pomme de terre (7,6 M$), les céréales et les protéagineux (5,7 M$) ainsi que le boeuf (5,7M$)», a-t-il exposé lors d'une conférence de presse.

Cet homme originaire de la région de Québec qui s'est installé à Saint-Edmond-les-Plaines en achetant une ferme veut contrebalancer la morosité ambiante et les mauvaises nouvelles sur le plan économique.

« On ne peut nier que la situation socio-économique de la MRC de Maria-Chapdelaine est préoccupante. 2015 semble être la première année dont l'accroissement naturel de la population de Maria-Chapdelaine est négatif. Le nombre de décès dépasse le nombre de naissances. L'exode de la population est, en plus, toujours un phénomène présent sur le territoire et la relance du secteur forestier ne semble pas, malheureusement, être pour demain. Toutefois, on semble trop souvent oublier l'importance de l'agriculture dans notre économie locale. Aujourd'hui, je profite de l'occasion pour rappeler, d'abord, l'importance de la place de l'agriculture, ensuite, la croissance qu'elle a connue au cours des dernières années et, finalement, présenter différentes pistes de développement émergentes et porteuses d'avenir. Des opportunités d'affaires en agriculture dans la MRC de Maria-Chapdelaine, il y en a! », a-t-il soutenu.

Selon lui, les secteurs du bleuet et de la pomme de terre sont très prometteurs. «La MRC excelle à l'échelle québécoise dans certaines cultures puisque le territoire occupe la première place en termes de tonnages de bleuets congelés et possède 50% des superficies provinciales consacrées à la culture du bleuet sauvage. La MRC possède également 70,9 % des superficies régionales en pommes de terre de semence. La nordicité du territoire et son isolement réduisent significativement les risques de maladies et de contaminations», a-t-il exposé.

Étienne Barette estime que le nombre d'entreprises de transformation doit se multiplier afin de soutenir l'économie et générer des emplois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer