L'Université populaire au Lac

Le professeur Pascal Sirois, le recteur Martin Gauthier,... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le professeur Pascal Sirois, le recteur Martin Gauthier, le vice-recteur Mustapha Fahmi et le professeur Paul Bédard ont annoncé la programmation de l'Université populaire mardi, en conférence de presse à Alma.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Université populaire se déplace au Lac-Saint-Jean pour sa seconde édition et présentera deux conférences gratuites à Métabetchouan en mai, ouvertes à toute la population, dans l'optique de démocratiser le savoir.

Ce projet de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) poursuit la mission de l'institution de diffuser des connaissances auprès de l'ensemble de la population régionale, alors que la première édition s'était tenue à Saguenay seulement. Une occasion parfaite pour «mettre de l'avant l'expertise de nos professeurs-chercheurs et faire voyager leur savoir au-delà de notre campus», exprime le recteur Martin Gauthier.

Les Bleuets seront sûrement interpellés par le thème de la première conférence, le 18 mai à 19h, soit «Le lac Saint-Jean, des poissons et des hommes». Les professeurs Pascal Sirois, directeur du département des sciences fondamentales, et Érik Langevin, du département des sciences humaines et sociales, allieront leurs spécialités en écologie des poissons et gestion des ressources vivantes aquatiques pour le premier et en archéologie, histoire et anthropologie pour le second.

Le 25 mai, à la même heure, ce sera au tour du département des sciences appliquées de partager son savoir. Les professeurs Paul Bédard, spécialisé en géochimie et matériaux de référence, et Hung-Tien Bui, qui étudie la conception des systèmes électroniques pour les applications biomédicales, proposent une soirée sur le thème «Les transistors sont éternels».

«Ils ont été choisis pour leur capacité à vulgariser l'information, ce sont de bons communicateurs», précise l'agente d'information de l'UQAC Marie-France Audet.

L'Université populaire occupera le Pavillon des arts d'interprétation du Camp musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui compte 325 sièges. En raison du nombre de places limité, les participants doivent s'inscrire sur le site Internet de l'évènement, même s'ils n'ont rien à débourser. L'été dernier, la première conférence avait affiché complet, mais il n'y avait que 200 places disponibles.

L'UQAC espère obtenir autant de succès auprès des Jeannois pour cette édition que l'an passé avec les Saguenéens.

L'Université populaire s'inspire de modèles existant depuis longtemps en Europe et d'une initiative des étudiants lors de la grève en 2012.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer