Un peu de Saint-Nazaire à Atlanta

La construction du nouveau stade Mercedes Benz Stadium,... (Photo courtoisie)

Agrandir

La construction du nouveau stade Mercedes Benz Stadium, qui abritera les Falcons d'Atlanta dans la NFL, permet à Proco inc. d'oeuvrer en sous-traitance pour Canam qui a décroché un contrat de 230 M$.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Dans un contexte économique où les premières pelletées de terre se font rares, Groupe Proco, de Saint-Nazaire et La Baie, mise sur son expertise dans la construction de bâtiments industriels, commerciaux et institutionnels pour tirer son épingle du jeu, en agissant notamment comme sous-traitant pour la Beauceronne Canam qui oeuvre présentement au chantier de construction du Mercedes Benz Stadium, le futur stade des Falcons d'Atlanta érigé au coût de 1,4 G$.

Ce type de réservoir, fabriqué par Proco, sera... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Ce type de réservoir, fabriqué par Proco, sera acheminé en pièces détachées à la mine Surgold au Suriname présentement en construction.

Photo courtoisie

La nouvelle maison de l'équipe américaine de football d'une capacité d'accueil de 71 000 personnes sera dotée d'une charpente d'acier complexe avec beaucoup d'angles comprenant de lourdes pièces, explique Jean-Denis Toupin, ingénieur et directeur de Proco inc. «C'est un beau défi. Pour se qualifier sur ce type de contrat, il faut l'accréditation de l'American Institute on Steel Construction (AISC), une certification que nous possédons depuis longtemps.»

Invité à expliquer la genèse du contrat obtenu, M. Toupin explique que dans le passé, Canam a agi à plusieurs reprises à titre de fournisseur de Proco pour la production de poutrelles et tabliers métalliques. «Dans le cadre de ce contrat, c'est plutôt Canam qui nous a approchés pour qu'on soit leur fournisseur. Canam a obtenu un contrat de 230 M$ américains dans le cadre de la construction du stade des Falcons. Nous avons décroché de Canam plusieurs sous-contrats de fabrication de pièces qui serviront pour la toiture du nouveau stade ainsi que les murs extérieurs», précise le directeur général.

35 000 heures de travail

La fabrication de ces pièces dans lesquelles entreront 1200 tonnes d'acier occupe présentement une cinquantaine de travailleurs, principalement à Saint-Nazaire. Il s'agit de soudeurs, assembleurs, peintres, opérateurs de machinerie qui seront actifs sur ce contrat jusqu'à la livraison finale par bateau, via Grande-Anse, au début du mois de juillet. Proco prévoit que le contrat du Mercedes Benz Stadium occupera les travailleurs des usines pendant un total de 35 000 heures, ce qui représente 10% du volume annuel de l'entreprise.

M. Toupin avoue qu'il n'est pas fermé à l'idée que ce partenariat d'affaires développé entre Canam et Proco puisse prendre de l'expansion dans le futur. «On croit qu'il sont très satisfaits des services que nous leur fournissons et sont ouverts à faire affaire avec nous», mentionne M. Toupin.

Il ne cache pas que la période actuelle est difficile pour la division construction de Proco, puisque les grands projets au Québec se font rares, entre autres, dans le domaine minier. L'entreprise fondée au début des années 60 bénéficie d'une reconnaissance d'expertise à l'extérieur des frontières du Québec, ce qui facilite l'obtention de contrats d'importance. Malgré tout, le marché est très compétitif, prévient-il. La preuve en est que Proco soumissionne annuellement sur 400 projets et qu'elle réussit grosso modo à décrocher une soixantaine de contrats qui occupent en moyenne 325 travailleurs.

Sur le pont Champlain

Parmi ces contrats, Proco est impliquée dans la fabrication d'une nouvelle estacade pour la piste cyclable du pont Champlain qui traversera le fleuve Saint-Laurent sur deux kilomètres. Le projet a occupé des travailleurs pendant une bonne partie de l'hiver. Les accès temporaires du nouveau pont Champlain seront également l'oeuvre de Proco.

Le chiffre d'affaires de Proco gonflera de 30 à 35 millions de dollars pour la fabrication et la fourniture de structures métalliques et le revêtement pour les bâtiments et les opérations de la Cimenterie McKinnis, de Port-Daniel-Gascons en Gaspésie.

Les relations d'affaires développées ces dernières années avec des entreprises oeuvrant dans le secteur minier ont permis à Proco de contribuer à la construction de la mine Surgold au Suriname, un petit pays d'Amérique du sud. Proco termine la fabrication de 21 réservoirs géants fabriqués à partir de plaques d'acier. Le plus gros d'entre eux aura un diamètre de 22 mètres par une dizaine de hauteur. Ces équipements d'une valeur d'une dizaine de millions$ seront livrés en pièces détachées à partir du port de Grande-Anse dans les prochaines semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer