Colloque de gestion des ressources humaines : La civilité au programme

Sylvain Bouchard et Marie-Josée Morency présentent le trentième... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Sylvain Bouchard et Marie-Josée Morency présentent le trentième colloque de gestion de ressources humaines du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui aura lieu le 5 mai.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le colloque de gestion de ressources humaines du Saguenay-Lac-Saint-Jean revient pour une 30e année, le 5 mai. Au programme, des conférences et des ateliers pour discuter de la civilité au travail.

«Depuis quelques années, les gestionnaires sont très préoccupés par les questions de courtoisie et de respect. Il y a comme un choc de valeurs entre les intervenants au travail: entre collègues, au niveau hiérarchique ou encore avec les tiers, comme les fournisseurs, explique le président du colloque, Sylvain Bouchard. C'est pourquoi c'était important d'en faire un thème pour l'édition de cette année», ajoute-t-il.

Tous les aspects seront abordés, tant psychologiques que juridiques. Un atelier portera même sur la prévention de conflit et sur les politiques qui peuvent permettre d'empêcher l'incivilité.

La conférence la plus importante a toutefois lieu à la toute fin de la journée. Il s'agit de l'animateur et comédien Jasmin Roy, qui discutera de l'intimidation dans un espace de travail. «Il s'adresse beaucoup au milieu scolaire, mais également aux travailleurs. Certains, à cause d'une différence, sont mis de côté, sont ignorés ou on leur manque de respect», mentionne M. Bouchard.

«C'est un thème qui interpelle énormément de gens», ajoute la directrice générale de la Chambre de commerce du Saguenay, Marie-Josée Morency.

D'après elle, le colloque devrait accueillir 300 personnes environ.

Cette année, les étudiants qui gravitent autour du domaine des ressources humaines sont particulièrement attendus. «On a fait un prix étudiant justement pour que ce soit plus accessible pour eux, sous présentation d'une preuve d'études à temps plein», raconte Mme Morency.

De plus, pour la première fois, les membres des ordres professionnels pourront faire compter leur participation au colloque comme des heures de formation.

«On est l'un des évènements de ce genre les plus populaires de la province», conclut M. Bouchard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer