La pêche à la ouananiche ouverte deux semaines plus tôt

Les pêcheurs de ouananiche pourront profiter de la... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Les pêcheurs de ouananiche pourront profiter de la saison deux semaines plus tôt qu'à l'habitude.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs suit les recommandations du comité scientifique de la pêche sportive dans le lac Saint-Jean. Il décrète l'ouverture de la pêche à la ouananiche pour le vendredi 13 mai, deux semaines plus tôt que le dernier vendredi du mois de mai comme ce fut le cas pendant de nombreuses années.

Cette décision confirme du même coup que la bande amérindienne de Mashteuiatsh a tiré des conclusions positives de l'expérience menée l'an dernier alors que le ministère et la communauté avaient établi un périmètre pour éviter les conflits d'usage entre les pêcheurs sportifs et la pêche communautaire au filet. Les mêmes dispositions s'appliqueront cette année pour assurer une cohabitation harmonieuse.

Le directeur général de la Corporation LACtivité pêche Lac-Saint-Jean, Marc Archer, a accueilli cette nouvelle avec satisfaction. Il s'agit selon ce dernier d'une recommandation justifiée du comité scientifique. Les statistiques de capture de la dernière saison combinées à l'abondance de l'éperlan supportent l'ouverture printanière hâtive.

La date d'ouverture fait partie des outils de gestion des stocks dans le lac Saint-Jean. L'objectif est de permettre un plus grand nombre de captures afin de maintenir des niveaux de montaison qui ne créeront pas de surabondance de poissons sur de courtes périodes et qui entraîneront des chutes rapides d'éperlans avec une diminution graduelle des populations de saumon.

Selon le biologiste, les différents indicateurs pour vérifier le niveau d'avancement du cycle proie-prédateur de la ouananiche et de l'éperlan sont au jaune. Il est donc raisonnable, selon Marc Archer, de devancer l'ouverture comme le fait le ministère.

«On pourrait voir les montaisons doubler ou tripler dans une seule année dans la rivière Mistassini comme ça s'est déjà produit», explique Marc Archer. Les relevés effectués sur le lac Saint-Jean ont confirmé que les stocks d'éperlans augmentaient.

Les pêcheurs ont eu l'impression que la saison 2015 n'a pas été bonne. Les statistiques recueillies par les patrouilleurs de la corporation ont toutefois confirmé un très bon succès de pêche pour ceux qui s'adonnent à la pêche en profondeur au large.

Produit d'appel

En plus de faire le bonheur des pêcheurs sportifs qui n'auront pas encore accès aux zecs, l'ouverture hâtive de la pêche à la ouananiche donnera le véritable coup d'envoi de la saison touristique au Lac-Saint-Jean. Les pêcheurs de tout le Québec vont converger vers les débarcadères du lac Saint-Jean pour vivre le plaisir de ferrer un saumon d'eau douce.

Les consignes seront sensiblement les mêmes pour le périmètre établi devant la communauté de Mashteuiatsh. Le gouvernement ne dispose d'aucun moyen pour empêcher un pêcheur de pénétrer à l'intérieur du périmètre. On recommande toutefois aux pêcheurs de ne pas pénétrer dans cette zone afin de maintenir une cohabitation harmonieuse de la pêche communautaire et de la pêche sportive comme ce fut le cas l'an dernier.

Les pêcheurs devront toutefois être plus patients pour le doré jaune. Lors de l'ouverture du 13 mai, ils pourront capturer uniquement des saumons. La pêche au doré jaune ouvrira le dernier vendredi du mois de mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer