Québec solidaire dénonce l'austérité

Francoise David et le candidat de Québec solidaire,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Francoise David et le candidat de Québec solidaire, Pierre Dostie, ont tracé un sombre bilan des deux premières années du gouvernement Couillard.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, et son candidat dans l'élection partielle de Chicoutimi, Pierre Dostie, tracent un sombre bilan de l'impact « des mesures d'austérité et d'autorité » du gouvernement libéral, notamment dans les milieux de la santé et des services sociaux.

Un milieu que les deux solidaires connaissent bien pour y avoir oeuvré par le passé. Mme David a donc profité de sa première présence à Saguenay dans la présente campagne pour rencontrer, en compagnie de son candidat, les travailleurs du Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du CRDI qui oeuvrent auprès d'une clientèle vulnérable.

« Ils nous ont illustré l'impact de ces mesures d'austérité et d'autorité sur leur quotidien. Il y a un impact sur leur autonomie clinique et leur capacité à prendre des décisions pour leur clientèle. Ça les place dans des positions extrêmement précaires. (...) On souhaite que la population entende le message et qu'elle refuse ces coupures massives, non seulement dans la santé et les services sociaux, mais aussi dans l'éducation, dans l'ensemble des services publics et dans les services à la petite enfance », plaide M. Dostie. « Quand on cesse d'investir et qu'on désinvestit dans l'éducation et les services de garde, on est en train de préparer des problèmes sociaux pour plus tard. »

Mme David constate que la situation des travailleurs dans le monde de la santé et des services sociaux est de plus en plus ardue, ici comme ailleurs au Québec. « Je voulais savoir comment ça se passait deux ans après le début du régime Couillard et un an après la réforme Barrette et la réponse est que ça se passe très mal », dit-elle en déplorant les coupes faites dans les centres jeunesses, en plus de la réorganisation administrative et de la centralisation de la prise de décisions.

Ces mesures ont pour effet de restreindre l'autonomie et la marge de manoeuvre des professionnels en place qui sont confrontés à des choix déchirants « parce qu'on lui demande de toujours produire plus. C'est insoutenable! Si j'étais parent d'un enfant en difficulté, je serais profondément révoltée par les coupes libérales, que ce soit dans l'éducation, la santé et les services sociaux ».

« Mon souhait est que lundi, les gens de Chicoutimi élisent Pierre Dostie, quelqu'un qui connaît par coeur le monde de la santé et des services sociaux. (...) Il est parti de la base et s'est rendu à des fonctions élevées et j'ai constaté qu'il a vraiment le respect des gens avec qui il travaillait », a-t-elle conclu, tout en rappelant que Québec Solidaire « est le seul parti politique présent à l'Assemblée nationale qui n'a jamais été soupçonné de collusions ou de corruption » en dix ans d'existence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer