Mireille Jean souhaite l'électrification des transports

Les candidats à l'élection partielle dans Chicoutimi ont... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les candidats à l'élection partielle dans Chicoutimi ont participé à un débat sur les ondes de la première chaîne d'ICI Radio-Canada.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mireille Jean soutient que la région a tous les ingrédients pour devenir une plaque tournante au Québec dans l'électrification des transports et que le moment est bien choisi pour explorer ce secteur.

La candidate pour le Parti québécois dans la circonscription de Chicoutimi a soulevé l'idée lors du débat des candidats, mercredi, sur les ondes d'ICI Radio-Canada. Selon elle, la région est parfaitement outillée pour se démarquer à ce chapitre.

Des manufacturiers qualifiés, de l'électricité bon marché et disponible, des potentialités de recherche grâce à la présence de l'UQAC, en plus d'une main-d'oeuvre et d'un savoir-faire de qualité sont, aux yeux la candidate péquiste, des arguments favorables au développement d'un projet d'envergure.

«On a les ingrédients d'une recette gagnante pour développer ce créneau nouveau et très porteur, qui s'inscrit dans le développement durable et le souci de l'environnement, a soutenu Mireille Jean lors d'une entrevue accordée au Quotidien. Quand les ingrédients sont en place, il me semble qu'il reste seulement à mettre le tout ensemble et aller de l'avant.»

Comme elle l'a quelques fois mentionné pendant la campagne, Mme Jean fait valoir que son rôle, en tant que députée, est de permettre aux différents intervenants de s'unir pour pouvoir pousser dans la même direction.

«Ma mission est d'initier le projet et à partir de ce moment, les acteurs sont réunis et le projet peut avancer. Je peux jouer le rôle de faciliter les relations, ainsi que le financement avec des programmes déjà en place, a-t-elle noté, en citant en exemple l'élaboration de projets-pilotes ou encore la création d'incitatifs pour promouvoir l'achat de taxis et autobus hybrides ou électriques. Il est possible de créer une plate-forme pour que tous ces intervenants se parlent ensemble. On a la mixture pour faire émerger un secteur nouveau comme l'électrification des transports.»

Mireille Jean a rappelé que le Saguenay-Lac-Saint-Jean était en mesure d'être autonome dans le développement d'un tel projet.

«C'est une opportunité d'affaires, c'est maintenant que ça se passe et il faut en profiter», a-t-elle assuré.

«C'est une belle occasion pour notre circonscription d'explorer ce secteur et on n'a pas besoin d'aller ailleurs. On a tout ce qu'il faut ici et, ensuite, on construit là-dessus et on y va.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer