CIUSSS: sérieuses critiques syndicales

La présidente du Syndicat des intervenantes et intervenants... (Photo le quotidien Mariane L. St-gelais)

Agrandir

La présidente du Syndicat des intervenantes et intervenants du Nord-Est québécois affilié à la CSQ, Nathalie Savard, la présidente du Syndicat du personnel de bureau, des techniciens et des professionnels de l'administration, Kate Lavoie, et la présidente de la Fédération de la santé de la CSQ, Claire Montour, ont critiqué sévèrement la mise en place du nouveau CIUSSS Sagueany-Lac-Saint-Jean.

Photo le quotidien Mariane L. St-gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) constate que la création du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean se traduit par une diminution de la qualité des services et une moins grande accessibilité pour la population, un an après la mise en place de cette structure décrétée par le ministre Gaétan Barrette.

La présidente du SIISNEQ, Nathalie Savard, accompagnée de la vice-présidente de la Fédération de la santé du Québec (FSQ-CSQ), Claire Montour, et de la présidente du syndicat de personnel de bureau (SPBTPA-CSQ), Kate Lavoie, a fait le point sur la création du CIUSSS, lequel regroupe maintenant tous les établissements de santé et services sociaux de la région. L'exercice, estime Nathalie Savard, n'est pas encore complété et, déjà, les principaux indicateurs démontrent que cette modification de structure a un impact dévastateur pour le personnel sans rien apporter de plus à l'utilisateur.

« Le député Serge Simard a fait une sortie en règle contre Rio Tinto Aluminium qui a fusionné les usines de la région avec des mises à pied et des coupures. Il pourrait faire la même sortie contre son gouvernement qui fait exactement la même chose avec la fusion des établissements de santé dans la région et les coupes dans les services. Nous avons absorbé 50 M$ de coupes dans la région au cours des cinq dernières années et nous devrons absorber encore 18 M$ pour la présente année », insiste Nathalie Savard qui redoute au plus haut point toute la restructuration clinique qui suivra la mise en place de la nouvelle structure administrative.

La présidente a cité les chiffres d'absentéisme du personnel infirmier de l'hôpital de Jonquière. Pour le mois de février, les infirmières cliniciennes avaient un taux d'absentéisme de 15,82 %, les infirmières affichaient un taux de 6,22 % et celui des infirmières auxiliaires a atteint 12 %. Selon Nathalie Savard, ces taux dépassent très largement la cible du ministère qui est de l'ordre de 5 %. Ils dissimulent également une surcharge de travail importante, selon la présidente, qui constate que la situation est loin de s'améliorer.

Contrairement à la FIQ qui avait critiqué la structure administrative mise en place par la nouvelle direction du CIUSSS, le SIISNEQ attribue au ministre Gaétan Barrette toute la responsabilité de cette restructuration tout aussi inutile que coûteuse. Pour le syndicat, il s'agit d'un autre glissement vers la privatisation des services doublée de mesures qui avantagent toujours les médecins. Sur ce, Nathalie Savard affirme que ce sont les mêmes médecins qui vont reprendre le contrôle des hôpitaux alors que leur pouvoir avait été érodé au fil des réformes.

Le SIISNEQ considère que la situation est difficile dans tous les milieux de travail. Par contre, Nathalie Savard attire l'attention sur la situation qui prévaut dans les CHSLD alors que le personnel a vraiment atteint des limites et qu'il s'agit dans ce cas de services aux personnes vulnérables.

Pour Nathalie Savard, les citoyens de Chicoutimi ont une chance en or de faire connaître leur mécontentement dans le cadre d'une élection partielle. Elle espère que le message sera clair pour le gouvernement afin de faire comprendre qu'il y a une limite à imposer des compressions dans le système et que les gens refusent le glissement vers le privé des services publics.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer