Québec n'a pas fait ses devoirs, blâme l'opposition

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, émet de... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, émet de sérieux doutes quant à la capacité de l'actuel gouvernement de mettre en place les conditions requises par Résolu pour justifier un investissement d'un milliard de dollars à Saint-Félicien.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le député péquiste de Lac-Saint-Jean à l'Assemblée nationale, Alexandre Cloutier, constate que le gouvernement du Québec a été incapable de déployer des mesures concrètes pour préserver les approvisionnements forestiers. Il dénonce également l'absence d'études d'impacts économiques dans le cadre de la mise en place de la phase 1 du Plan d'action pour l'aménagement de l'habitat du caribou forestier.

Dans le cadre d'une importante conférence de presse tenue mardi, le ministre Laurent Lessard a dévoilé la stratégie caribou du gouvernement du Québec qui met en veilleuse le Plan de rétablissement du caribou forestier 2013-2023. Celui-ci n'a d'ailleurs jamais été appliqué en raison de ses impacts sur la possibilité forestière. Ce plan, préparé par l'équipe de rétablissement du caribou forestier basé sur le seuil de perturbation maximal de 35 % de la forêt, se traduisait par la réduction de la possibilité forestière de trois millions de mètres cubes de bois et la disparition de 9000 emplois dans les principales régions forestières du Québec.

Le nouveau plan, selon le député péquiste, comporte toujours des risques pour les travailleurs et l'économie des communautés forestières du Québec.

« Le gouvernement annonce de nouvelles mesures de protection du caribou forestier sans présenter d'analyse de leurs conséquences pour l'industrie forestière et les travailleurs. Le gouvernement n'annonce aucune action pour préserver la possibilité forestière et pour trouver d'autres sources d'approvisionnement. Compte tenu de l'importance de l'enjeu pour l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est déplorable », affirme le député Cloutier dans un communiqué émis en fin d'après-midi, mercredi.   

Du travail à l'envers

Selon le député, l'annonce de cette première phase contient des gestes qui risquent à coup sûr d'hypothéquer la possibilité forestière que le gouvernement s'était pourtant engagé à maintenir. Le gouvernement annonce donc la création d'une aire protégée dans Les Montagnes Blanches (agrandissement) dans un premier temps alors qu'il mesurera après coup les conséquences de cette décision sur la possibilité forestière, tout comme il évaluera plus tard la possibilité de dégager de nouvelles sources d'approvisionnement pour compenser la baisse des approvisionnements.

« Le gouvernement travaille à l'envers. Il n'a visiblement pas fait ses devoirs. Comment se fait-il que l'analyse des impacts économiques ne soit pas encore complétée? Qu'est-ce que le gouvernement a fait depuis deux ans? Le premier ministre aurait-il oublié son engagement de ne sacrifier aucun emploi dans le dossier de la protection du caribou forestier? », a conclu le député du Parti québécois.

Les réactions à l'annonce du gouvernement en matière de protection du caribou forestier sont mitigées. Certains groupes accueillent favorablement les mesures annoncées comme la Société pour la nature et les parcs du Québec, le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), alors que d'autres émettent de sérieuses réserves, dont Résolu, le syndicat Unifor et les partis d'opposition.

Il faut s'attendre à de très vives réactions des syndicats des travailleurs forestiers et des usines du Lac-Saint-Jean.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer