Boulevard de l'Université: proposition de l'ERD rejetée

Deux jeunes femmes ont perdu la vie sur... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Deux jeunes femmes ont perdu la vie sur le boulevard de l'Université en raison d'un accident, cet hiver.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Les décès de deux jeunes femmes survenus dans deux accidents distincts, sur le boulevard de l'Université, cet hiver, n'ont pas convaincu le conseil municipal d'aller de l'avant avec la proposition de Josée Néron. La chef de l'Équipe du Renouveau démocratique (ERD) voulait présenter une demande d'aide financière en vertu du Plan d'intervention de sécurité routière en milieu municipal.

Le maire Jean Tremblay a pris de court la conseillère en s'emparant du projet de résolution dûment présenté par Mme Néron pour affirmer que les décès survenus sont inacceptables et qu'il faut adopter des mesures pour diminuer les risques d'accident sur cette artère. Il a cependant vite écarté la possibilité de recourir à un plan d'intervention même s'il fait l'objet d'un financement de la part du ministère des Transports. «On va nous dire que tout est conforme, mais ce n'est pas parce que c'est conforme que c'est sécuritaire», a argumenté M. Tremblay. 

Selon lui, l'application d'un plan d'intervention et les recommandations qui en découleront pour l'ensemble de la municipalité où des correctifs doivent être réalisés pourraient représenter tout un bateau qui coûtera une fortune. Il ajoute que, de toute façon, Saguenay dispose déjà d'un outil de planification.

Malgré l'opinion arrêtée du maire, Mme Néron a expliqué à ses collègues que la réalisation du plan d'intervention pourrait se faire à l'interne par les fonctionnaires municipaux, ce qui permettrait d'acquérir une expertise tout en ouvrant la porte à des subventions équivalant à 75 % des coûts pour l'application des recommandations. «Je n'ai pas le goût qu'il y ait un troisième accident mortel. Il y a déjà eu des recommandations pour le boulevard de l'Université en faveur d'une réduction de la vitesse, l'installation d'un muret et des panneaux indicateurs. Il n'y a rien de fait.»

Le débat a dévié lorsque Mme Néron a affirmé que bien des fonctionnaires aimeraient disposer de cet outil. Le maire a déclaré qu'il ne revient pas aux fonctionnaires de «runner» la Ville. La majorité des conseillers ont rejeté la proposition.

Conseil à la télé

Le conseil de Saguenay a rejeté la proposition de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) visant à diffuser, en direct sur le Web et en rediffusion à la télé communautaire, les séances publiques qu'il tient une fois par mois. L'ERD proposait que le budget de Saguenay construit soit utilisé pour diffuser les séances. L'ERD se base sur le fait qu'un pourcentage de citoyens (22,3%) n'est pas branché pour écouter les séances du conseil sur le site Internet. Québec, Montréal, Gatineau, Lévis, Longueuil et Laval diffusent leurs séances en direct.

Couverture de risque

En vertu d'une entente intermunicipale à venir dans le cadre du schéma de couverture de risques, 320 résidences du secteur de Shipshaw seront couvertes par le service des incendies de Saint-Ambroise lors d'une première alarme. Cette entente est justifiée par le fait que le Service de sécurité incendie de Saguenay n'est pas en mesure de répondre à l'exigence d'un temps de réponse de 15 minutes avec huit pompiers dans le secteur nord de Shipshaw à partir des casernes existantes.

Logiciel de gestion

Trois-Rivières se joint à Saguenay en vue du développement d'un logiciel de gestion des permis de construction. Trois-Rivières participera pour un montant de 60 000 $ pour le développement de cet outil informatique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer