École Saint-Antoine: enfin un gymnase digne de ce nom

Les élèves de l'école primaire Saint-Antoine de Saint-Gédéon... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Les élèves de l'école primaire Saint-Antoine de Saint-Gédéon ont pu jouer dans leur tout nouveau gymnase, lundi.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Exit les planchers mous, les murs fragiles et l'espace inadéquat. Les élèves l'école Saint-Antoine de Saint-Gédéon ont enfin un gymnase moderne et sécuritaire. La nouvelle infrastructure, construite au coût de 2,4 millions $, a été inaugurée, lundi, devant plusieurs élus et intervenants du monde scolaire.

« C'est bien plus qu'un gymnase. Ça fait des années qu'on attend ça. Mais l'attente a valu la peine », a exprimé la présidente de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, Roxanne Thibeault. 

« Des gens me disent que la politique, c'est difficile, et me demandent pourquoi je ne change pas de milieu. Mais quand je regarde les jeunes profiter d'une telle infrastructure, ça rappelle le sens de notre engagement », a laissé tomber le député péquiste Alexandre Cloutier, qui avait donné le feu vert à cette construction alors qu'il était ministre dans le gouvernement Marois. 

« Un Québec plus fort, ça passe par l'éducation. Ça passe par des écoles qui donnent envie aux jeunes de réussir, d'apprendre », a-t-il ajouté. 

L'ancien gymnase avait été aménagé à partir d'installations qui se trouvaient à la Baie-James pendant les grands projets hydroélectriques. Le déménagement de cette structure avait permis aux jeunes d'avoir un lieu pour pratiquer leurs activités. Mais le gymnase ne répondait plus aux normes modernes depuis plusieurs années. Les premières démarches pour rénover les lieux remontent d'ailleurs à 13 ans. 

« Le maire qui était là avant moi avait commencé les démarches. J'ai repris le flambeau et la municipalité n'a jamais lâché le morceau. Parce que le gymnase était en piètre état. La bâtisse appartient à la Commission scolaire, mais ce sont les enfants de Saint-Gédéon qui profitent des lieux », a exprimé le maire, Jean-Paul Boucher. 

Ce dernier, rappelons-le, avait mijoté un projet plus ambitieux avec l'ajout d'une petite salle de spectacle. Il voulait rendre le projet communautaire en investissant dans la nouvelle infrastructure. La municipalité a cependant abandonné le projet, car un groupe de citoyens s'était levé contre un investissement municipal. 

Québec et la Commission scolaire se sont donc partagé la facture en payant respectivement 1,1 million $ et 1,3 million $.

L'architecte Nathalie Lemieux a conçu la nouvelle section de l'école primaire. La construction a nécessité huit mois de travaux. Pendant le chantier, les élèves suivaient les cours d'éducation physique à l'extérieur, lorsque la température le permettait. En plus du gymnase, des espaces accessoires ont été construits, dont un local d'enseignants, une salle de musique, un local de technique et une salle de psychomotricité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer