Pettersen veut les Jeux de 2026

La région est reconnue mondialement en raison de... (Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

La région est reconnue mondialement en raison de ses patineurs de vitesse.

Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Le conseiller municipal Marc Pettersen invite le maire de Québec, Régis Labeaume, à venir rencontrer son homologue saguenéen, afin de discuter de la possibilité de présenter des épreuves sportives dans la région, advenant le cas que la Capitale nationale organise les Jeux olympiques d'hiver en 2026.

«J'ai été surpris d'apprendre que, dans l'éventualité où Québec serait appelée à organiser des Jeux olympiques, le maire Labeaume ait commencé par courtiser la mairesse de Whistler comme partenaire. À 220 km au nord, il existe une région et nous possédons aussi des atouts majeurs pour aider une hypothétique candidature de Québec pour le grand cirque olympique hivernal», a affirmé le conseiller de Chicoutimi-Nord, Marc Pettersen.

Ce dernier soulève la possibilité de présenter, entre autres, les épreuves de patinage de vitesse.

«Le Canada a été mis sur la ''map'' mondiale en patinage de vitesse par des petits gars et petites filles de la région. J'en profite donc pour demander au maire Labeaume de venir discuter avec le nôtre de la possibilité de présenter les preuves de patinage de vitesse courte piste chez nous. Et que dire de la possibilité de faire de notre région le coeur des compétitions de ski de fond: l'épreuve reine des jeux d'hiver. On a l'espace et on a la neige, il nous resterait seulement à aller chercher l'expertise pour qu'après les Jeux, la région devienne une destination mondiale pour cette discipline», a ajouté M. Pettersen, affirmant que le projet de rénovation du centre Georges-Vézina pourrait s'arrimer avec celui des Jeux olympiques de 2026.

«On parle ces temps-ci de rénovation majeure au centre Georges-Vézina. Dans cette perspective, nous devrions bonifier le projet de rénovation et ajouter 3000 à 4000 sièges au centre Georges-Vézina, opération qui serait facilement réalisable avec l'aide de nos gouvernements fédéral et provincial», a noté le conseiller municipal.

Le maire en avait parlé en 2009

Cette idée n'est pas sans rappeler celle du maire de Saguenay, Jean Tremblay, lorsqu'en 2009, il avait présenté les mêmes arguments. À l'époque, c'était concernant la candidature de Québec pour l'obtention des Jeux de 2022. Jean Tremblay, dans une entrevue accordée au Progrès-Dimanche, avait également proposé au maire Labeaume de s'allier pour présenter, ici, les épreuves de ski de fond et de patinage de vitesse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer