Bain de foule pour les candidats à l'élection

Le candidat de Québec solidaire Pierre Dostie était... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le candidat de Québec solidaire Pierre Dostie était accompagnée de la députée Manon Massé, au match des Saguenéens.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des candidats de l'élection partielle à Chicoutimi ont profité de la rencontre entre les Saguenéens et les Screaming Eagles, vendredi soir au centre Georges-Vézina, pour rencontrer leurs électeurs.

Francyne T. Gobeil du Parti libéral, Mireille Jean du Parti québécois et Pierre Dostie de Québec solidaire ont pris un bain de foule et ont serré plusieurs mains. Seules les deux premières sont restées regarder le match de hockey. Le troisième candidat était accompagné de la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé. «Comme c'est la dernière semaine de la campagne, c'est encore plus important d'aller voir les gens», souligne-t-elle.

Avec une assistance de plus de 4000 personnes, le cinquième match de la série éliminatoire était sûrement le bon endroit pour rencontrer des citoyens de tous les horizons. «On voit des gens qui ne sont pas nécessairement là aux endroits où on va d'habitude. On leur rappelle aussi que l'élection est le 11 avril», fait part Mireille Jean.

Le vote par anticipation débutait justement vendredi. «Plus les électeurs vont voter à l'avance, plus on peut faire sortir le vote, surtout que le taux de participation est plutôt faible lors des élections partielles. On a un bon signal sur le terrain et on pense qu'on peut créer une belle surprise», mentionne M. Dostie.

Lui et Mme Massé avaient un horaire chargé vendredi soir, alors qu'ils se déplaçaient à plusieurs endroits. Une annonce est prévue à leur agenda samedi matin. La députée a vanté les qualités du candidat. «Pierre connaît bien sa ville, sa circonscription et les enjeux. Il peut travailler pour tout le monde, pas seulement le 1% de l'élite.»

La réception des amateurs de hockey était plutôt bonne envers les politiciens. Seule Mme T. Gobeil a reçu un commentaire désobligeant sur la «corruption» des libéraux. «Les gens ne comprennent pas que tous les partis avaient le même mode de financement à l'époque», lâche-t-elle avec résignation. La candidate a vite repris son entrain. «J'aime la foule, j'aime rencontrer les entrepreneurs, les citoyens, prendre le temps de jaser avec eux.»

Par ailleurs, la candidate d'Option nationale, Catherine Bouchard-Tremblay, a déclaré sur Facebook qu'une bronchite l'a obligée à prendre une pause de ses activités de campagne. Sa vidéo d'explication a été vu plus de 5500 fois. Son parti a envoyé un communiqué aux médias vendredi soir. Mme Bouchard-Tremblay «aurait voulu participer à plus d'activités pour pouvoir présenter sa vision et faire connaître Option nationale dans la région», est-il écrit.

Vote par anticipation

Les électeurs de la circonscription de Chicoutimi ont commencé à voter par anticipation vendredi, afin d'élire un nouveau député pour remplacer le péquiste Stéphane Bédard, qui a démissionné en octobre. Les citoyens peuvent exercer leur droit de vote de cette façon jusqu'au 7 avril à 14h. Dimanche et lundi, les électeurs peuvent se rendre au bureau de vote indiqué sur la carte du Directeur général des élections du Québec, qui a été envoyée récemment par la poste. Samedi, mardi, mercredi et jeudi, le vote se déroule au bureau du directeur du scrutin. Des équipes iront également dans des établissements de santé et des résidences pour aînés, où les citoyens peuvent demander de voter dans leur chambre ou leur appartement. Le Parti libéral, le Parti québécois, la Coalition avenir Québec, Option nationale, Québec solidaire et le Parti vert présentent tous un candidat. Le jour du scrutin officiel est le 11 avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer