Mireille Jean veut un centre de données

Flanquée de Sylvain Gaudreault, Mireille Jean a dévoilé... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Flanquée de Sylvain Gaudreault, Mireille Jean a dévoilé son dernier projet électoral vendredi. Elle souhaite implanter un centre de données dans le comté de Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Puisqu'elle considère que tous les éléments régionaux sont réunis, Mireille Jean souhaite voir des investisseurs se lever afin d'implanter un centre de données dans la circonscription de Chicoutimi.

La candidate du Parti québécois à l'élection partielle dans Chicoutimi a proposé ce projet lors d'une conférence, vendredi matin, flanqué du député de Jonquière Sylvain Gaudreault. Mme Jean a indiqué que l'ouverture d'un centre de données nécessiterait un investissement de 100 millions$ de la part du privé, tout en créant entre 30 et 60 emplois dans le domaine de la technologie.

«Pour qu'un centre de données voit le jour, ça prend de l'électricité vert et à bon marché, des systèmes de refroidissement et de la main-d'oeuvre qualifiée», a énuméré Mireille Jean, citant en exemple les rivières comme sources de refroidissement, et les établissements scolaires pour développer du personnel. Ce projet cadre parfaitement dans mon enjeu important basé sur le développement économique, l'entrepreneuriat et la croissance d'idées.»

Un centre de données est un établissement, régi par le privé, qui regroupe des milliers d'ordinateurs, dédié aux grandes entreprises qui utilisent des applications internationales. Le traitement de données est la principale fonction de ce type d'installation.

«Mon rôle est de mettre à profit le réseau de contacts que j'ai développé, en plus d'aider à la concertation des gens qui voudraient s'impliquer dans un tel projet, a mentionné Mireille Jean. Je suis en mesure de faciliter les communications afin de mettre des conditions favorables pour qu'un projet de cette ampleur voie le jour.»

Tout en souhaitant favoriser l'investissement local, la candidate s'est montrée ouverte à ce que des investisseurs de l'extérieur expriment de l'intérêt.

Sylvain Gaudreault a salué l'initiative de sa collègue, tout en rappelant qu'en 2013, Stéphane Bédard avait annoncé la venue d'un centre de service informatique du gouvernement du Québec dans la région.

«Mireille comprend très bien le rôle de député en disant qu'elle peut aider à joindre les différentes voix à avancer dans la même direction, tout en joignant son expertise dans un domaine relié aux nouvelles technologies», a réagi le député de Jonquière. Avec son arrivée, on va pouvoir aller encore plus loin, autant pour les services partagés du gouvernement du Québec, mais aussi pour donner une impulsion au secteur privé et aux grands de ce monde en matière informatique pour s'implanter ici.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer