La collecte des matières putrescibles demandée avant 2020

La commission chargée de mener la consultation publique... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La commission chargée de mener la consultation publique sur le plan de gestion des matières résiduelles pour la Ville de Saguenay et la MRC du Fjord tenait, jeudi soir, sa seconde et dernière séance de travail.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Certains citoyens souhaiteraient que la Ville de Saguenay et la MRC du Fjord s'activement plus rapidement afin de mettre en place la collecte des matières putrescibles avant l'échéance de 2020.

La commission chargée de mener la consultation publique sur le plan de gestion des matières résiduelles tenait, jeudi soir, sa seconde et dernière séance de travail.

Elle a été en mesure d'entendre des points de vue sur l'importance de mettre l'accent sur l'action citoyenne tout en misant sur la sensibilisation et l'éducation. Il a même été question de mesures plus contraignantes pour les grands événements qui génèrent des quantités importantes de déchets, dont la catégorie des putrescibles.

Sur le devancement des échéanciers, il sera difficile pour les deux corporations municipales d'accélérer les choses. La première phase doit permettre de réaliser une étude plus approfondie sur tout le gisement des matières résiduelles, incluant celles des catégories institutionnelle, commerciale et industrielle.

Quant aux grands événements, le directeur général adjoint de Saguenay, Denis Simard, a convenu qu'il sera dans l'ordre des choses d'imposer un de ces jours l'obligation de tenir des événements « écoresponsables » plus contraignants pour les promoteurs.

La citoyenne Marie Laberge a pour sa part proposé à la commission de se pencher sérieusement sur la participation citoyenne avec l'élimination à la source des déchets. Elle a proposé que l'on accentue tout le volet du compostage à la maison et même le compostage communautaire. Denis Simard a reconnu que ces solutions, qui nécessitent une grande sensibilisation, constituent des gestes environnementaux encore plus importants que le compostage municipal puisqu'il élimine le transport de quantités significatives des déchets.

Le citoyen François Dupéré a de son côté réitéré l'importance de donner les moyens nécessaires pour permettre de bien sensibiliser la population sur les notions de récupération et de gestion des différentes matières résiduelles à la maison.

Il a fait remarquer aux membres de la commission que certaines personnes avaient encore de la difficulté à bien gérer les deux bacs en ce moment déployés sur le territoire.

Biométhane

La seule nouvelle interrogation soumise dans le cadre de cette consultation a été celle du Collectif Saguenay en transition qui interroge la commission sur la réflexion entourant la transformation des matières putrescibles en biométhane. Cette avenue a été écartée par le comité de travail en raison de ses coûts et surtout des marchés pour écouler cette production en fonction de la quantité et de la rentabilité.

La commission a accordé un délai additionnel aux citoyens qui désirent lui faire parvenir un mémoire ou des questions. La date finale a été fixée au 8 avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer