Courir au profit de l'autisme

Keyven Ferland (Chambre de commerce et d'industrie Lac-St-Jean-Est),... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Keyven Ferland (Chambre de commerce et d'industrie Lac-St-Jean-Est), François Gagné (Chambre du commerce du Saguenay), Pierre Lavoie, parrain d'honneur, et Carl Côté, président de la Fondation Jean Allard.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Une belle occasion s'offre aux propriétaires d'entreprises qui souhaitent inciter leurs employés à développer la bonne forme physique tout en soutenant une bonne cause. Le 8 mai prochain aura lieu la première édition du défi Entrepreneurs au cube aux profits de la Fondation Jean Allard qui contribue au financement de la Société de l'autisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Entrepreneurs au cube est une course à relais populaire qui aura lieu à l'anneau du parc Saint-Jacques, à Arvida, et qui regroupera des équipes formées de six à dix coureurs-employés représentant leur entreprise, explique Carl Côté, président de la Fondation Jean Allard. M. Côté est père d'un enfant autiste de 18 ans.

«En organisant un défi d'équipes, notre intention est de valoriser le rôle de l'entrepreneuriat et de créer une cohésion entre employeurs et employés concernant l'activité physique», explique M. Côté.

L'organisation, sous le parrainage d'honneur de l'athlète Pierre Lavoie, en collaboration avec le Regroupement régional des chambres de commerce, souhaite l'inscription d'une cinquantaine d'équipes qui seront actives de 10 h à 14 h sur la piste d'entraînement. Des couloirs seront réservés pour les coureurs, mais aussi pour les personnes qui désirent marcher. Il en coûtera 30$ par personne pour s'inscrire au défi et un don de 50$ supplémentaire est suggéré. L'objectif est d'amasser 20 000$ avec l'inscription d'un minimum de 50 équipes. Déjà le cap des 27 est atteint.

Pierre Lavoie espère que cette nouvelle initiative sera susceptible de développer l'esprit d'entrepreneuriat, mais aussi d'inculquer la notion de la pratique de l'activité physique en milieu de travail tout comme celle de la santé et sécurité du travail a été ancrée chez les entreprises. «Il faut encourager le positif. Comme entrepreneur, on travaille sans compter nos heures. Il faut donner du gaz à ceux qui réussissent. La région est assise sur un filet de sécurité. Il faut créer une génération de jeunes qui va passer à l'action et il faut leur dire que tout est possible.»

François Gagné, coprésident du Regroupement régional des chambres de commerce, a rappelé que la promotion de l'entrepreneuriat est primordiale puisque le Saguenay-Lac-Saint-Jean occupe l'avant-dernier rang parmi les régions du Québec.

Keyven Ferland, coprésident du regroupement, a plaidé en faveur de l'activité physique, un moyen d'aider les employés à se surpasser, à devenir plus dynamiques et ainsi obtenir de meilleurs rendements en entreprise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer