Industrie forestière: Legault veut miser sur le dollar faible

Le chef de la CAQ, François Legault... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le chef de la CAQ, François Legault

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, soutient que l'industrie forestière doit profiter de la faiblesse du dollar canadien pour relancer l'exportation du bois d'oeuvre, et ce, avec la complicité du gouvernement du Québec.

De passage à l'Université du Québec à Chicoutimi, mercredi matin, pour prononcer une conférence en compagnie de la candidate caquiste Hélène Girard, M. Legault considère qu'il n'est pas normal qu'avec un dollar à 76 cents, l'industrie n'ait pas retrouvé une plus grande partie de ses niveaux d'exportation et qu'on n'ait pas mis les niveaux d'investissements nécessaires pour y parvenir. Selon lui, il faut inciter l'industrie à investir davantage.

Incitatifs insuffisants

Il ajoute que dans le dernier budget provincial, certains incitatifs ont été annoncés pour aider à l'aménagement de chemins forestiers, mais c'est insuffisant, selon lui.

« C'est bien beau les chemins forestiers, mais il faut avoir des usines modernes même dans le secteur de la première transformation. » Il est évident qu'il y aurait du travail à faire pour augmenter nos exportations, selon lui, puisque la récupération d'avant la crise forestière n'a pas été rattrapée.

M. Legault ajoute que s'il était premier ministre, il irait voir les usines une par une pour voir comment elles peuvent être aidées. Il mentionne que le Canada fait face à une balance commerciale négative, contrairement à ce qui se passait il y a une douzaine d'années, et qu'il est temps que des mesures soient adoptées pour améliorer la situation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer