Les pertes d'emplois confirmées au CIUSSS

Le maire de Dolbeau-Mistassini Richard Hébert.... (Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le maire de Dolbeau-Mistassini Richard Hébert.

Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les élus de Dolbeau-Mistassini constatent que la création du CIUSSS a eu des répercussions sur les emplois dans la localité. Des gens qui occupaient des postes de direction ont déménagé.

« Nous savons que des gens sont partis. Je n'ai pas le nombre, mais ça confirme ce que nous avancions. Cependant nous ne voulons pas retomber dans la crise médiatique dans laquelle on s'est retrouvé il y a quelques mois », a commenté le maire Richard Hébert.

Un peu résigné, le maire se demande si la réforme Barette générera les économies escomptées.

« Ce sont des pertes pour notre localité. L'ancien président du conseil d'administration les évaluait à 1 M$. On parle du regroupement des laboratoires aussi, est-ce que ça va nous toucher également ? Je me questionne encore sur la pertinence de cette réforme », s'interroge-t-il.

Richard Hébert croit que le nouveau comité consultatif qui vient d'être formé sera utile justement pour servir de chien de garde du centre hospitalier Maria-Chapdelaine.

« C'est une bonne nouvelle pour nous. Nous savons qui le compose et ce sont des gens très compétents qui vont y siéger », a-t-il indiqué.

Il a été impossible pour le CIUSSS de nous transmettre le nombre de cadres ou de gestionnaires qui ont quitté le centre hospitalier de Dolbeau-Mistassiniau cours des derniers mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer