CORAMH: 100 000 $ de bourses en six ans

La 36e assemblée générale annuelle de CORAMH se... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La 36e assemblée générale annuelle de CORAMH se tenait mardi. Sur la photo, dans l'ordre habituel, la responsable du programme d'information génétique, Camélia Dubois, la directrice générale, Sophie Girard, la professionnelle scientifique, Annie Chamberland, et la responsable de la conception des outils scientifiques pédagogiques, Marie-Hélène Lambert. Absent sur la photo, le président Jacques Rondeau.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En plus de sensibiliser et informer la population régionale sur les maladies héréditaires, CORAMH fait largement sa part afin d'aider la recherche. En six ans, près de 100 000$ ont été remis en bourse à des étudiants afin de les aider à poursuivre leurs études et leurs démarches vers la réussite de nouvelles avancées scientifiques.

L'organisme régional tenait son assemblée générale annuelle mardi soir et les membres ont tracé le bilan de l'année 2015, marquée d'un autre succès.

«Le soutien qu'on fait à la recherche, c'est par les bourses d'études qu'il se fait sentir», a mentionné la directrice générale de CORAMH, Sophie Girard, citant en exemple la toute première bourse remise à Mélissa Lavoie, aujourd'hui professeure à l'UQAC au département des soins de la santé et nouvelle membre sur le conseil d'administration.

«La bourse l'a aidée à poursuivre son doctorat et elle travaillait à l'époque sur la dystrophie myotonique, une maladie rare dans la région. Le soutien fait aux étudiants est notre manière de contribuer à la recherche.»

Une autre bonne nouvelle laisse croire que CORAMH fait du chemin. En 2010, un projet-pilote a vu le jour afin de permettre le dépistage de quatre maladies héréditaires récessives. Offert aux gens de la région pour une durée de deux ans, ce projet est toujours en place aujourd'hui.

«Ce n'est pas encore un programme officiel, mais on ne l'appelle plus un projet-pilote, a souligné Sophie Girard. Six ans plus tard, on offre encore des tests gratuits aux gens de la région. On a bon espoir que ça devienne un programme régional et que ça s'étende à la grandeur du Québec. C'est un dossier qu'on a tenu pendant 15 ans et il n'était pas question qu'on nous l'enlève après deux ans.»

Nouveaux membres

La 36e assemblée générale annuelle a également marqué l'ajout de trois nouveaux membres sur le conseil d'administration. En plus de Mélissa Lavoie, Élise Duchesne et Nadine Belley-Traoré se joignent au CA qui contient 16 sièges, en plus de la soixantaine de bénévoles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer