Jean Tremblay bouleversé

Le maire de Saguenay Jean Tremblay.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Saguenay Jean Tremblay.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

La mort de Jean Lapierre bouleverse le maire de Saguenay. Jean Tremblay et le chroniqueur entretenaient une relation amicale et professionnelle depuis plusieurs années. Leur dernier échange portait sans surprise sur les élections dans Chicoutimi. Mais au-delà des discussions politiques, Jean Lapierre était un «vrai bon gars», se rappelle tristement le magistrat.

«Quand ça arrive, c'est plus réconfortant pour ceux qui ont la foi. Car on sait qu'il y a une vie après la mort. Mais ça reste qu'on est bouleversé. Ça me rend très triste. Quand tu apprends ça, tout arrête de fonctionner. Ça nous fait penser à la mort et ça nous porte à revenir à nos vraies valeurs. Il est allé au ciel, mais ça me remet en quelque sorte les deux pieds sur terre», exprime M. Tremblay, quelques heures après avoir reçu la confirmation officielle du décès du chroniqueur.

Jean Tremblay a rencontré pour la première fois Jean Lapierre lorsqu'il était en politique fédéral.

«On avait tissé des liens. Et on est demeurés des amis lorsqu'il est devenu commentateur politique. Il m'appelait régulièrement pour avoir des nouvelles de la région, comment ça allait ici. Il était d'ailleurs dans mon bureau il y a quelques semaines à peine. Je crois qu'il avait de bons contacts dans chaque région du Québec. Et je crois que j'étais un de ces contacts privilégiés», raconte le maire de Saguenay.

Philippe Couillard: une tragédie

(Julien Renaud) - Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a réagi brièvement à l'écrasement d'avion survenu aux Îles-de-la-Madeleine, à l'occasion d'une visite de l'usine de montage de vélos Devinci, à Chicoutimi. «J'ai appris qu'il y a eu une tragédie aérienne aux Îles-de-la-Madeleine. Je n'ai aucun détail quant au nombre de personnes impliquées et leur état de santé. On attend ces détails-là. Mais s'il y a des victimes, bien sûr, on est vraiment désolés. C'est une tragédie épouvantable», a-t-il affirmé, avant que le nombre de victimes et leur identité ne soient confirmés.

Plus tard en soirée, il a partagé le message suivant sur sa page Facebook: «Mes condoléances à la famille, aux proches et aux collègues de travail des sept victimes du terrible écrasement d'avion survenu aux Îles-de-la-Madeleine. Une pensée très spéciale à l'endroit de Mme Lapierre. Jean Lapierre était un homme aimé, admiré et près des gens. Ce grand communicateur laissera un grand vide dans l'univers médiatique québécois.»

André Harvey garde un excellent souvenir

(Stéphane Bégin) - L'ancien député de Chicoutimi, André Harvey, conservera un excellent souvenir de Jean Lapierre, un homme d'une grande disponibilité et rempli de joie de vivre.

« Nous avons fait une campagne électorale fédérale ensemble à l'élection de 2004. Il était venu dans la région à quelques reprises. Il était d'une grande disponibilité. J'avais connu Jean lors de ses premières années comme analyste à la télévision et nous avons ensuite travaillé ensemble à Ottawa en 2004 », se remémore M. Harvey.

À cette époque, André Harvey avait abandonné le Parti conservateur, où il avait été élu de 1984 à 1993 et de 1997 à 2000. À l'élection de juin 2000, André Harvey s'était présenté pour le Parti libéral de Jean Chrétien. L'ancien premier ministre avait réussi à l'attirer dans son parti en lui promettant la réalisation de la route à quatre voies divisées et du Centre de recherche sur l'aluminium. Deux réalisations qui ont vu le jour dans les années suivantes.

« Je vais retenir la joie de vivre de Jean. Même lors de ses analyses sérieuses, il était en mesure de détendre l'atmosphère. Il était un homme très agréable, un grand communicateur. Il était à son aise dans le monde des médias et devant les caméras », d'ajouter André Harvey.

Celui-ci estime que le décès tragique de Jean Lapierre peut être considéré comme un drame pour sa famille, mais aussi pour l'ensemble des citoyens québécois et canadiens, car M. Lapierre était connu d'un océan à l'autre au Canada.

Partager

À lire aussi

  • Luc Larochelle | <em>La toile d'un homme-araignée</em>

    Perspectives

    La toile d'un homme-araignée

    CHRONIQUE / Une rumeur de tragédie impliquant une personnalité politique sans écho médiatique de la part de Jean Lapierre, la victime ne pouvait être... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer