Camping Jonquière: Bernard Noël n'est pas contre la vente

Le président de l'arrondissement de Jonquière, Bernard Noël,... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Le président de l'arrondissement de Jonquière, Bernard Noël, n'est pas contre la vente du Camping Jonquière au privé.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le président de l'arrondissement de Jonquière n'est pas contre la vente du Camping Jonquière à une entreprise privée. Interpellé à ce sujet, Bernard Noël a toutefois précisé que tout dépend de ce que la compagnie Claveau et fils pourrait offrir en garanties, si transaction il y a.

«Je n'ai pas analysé ça dans le détail et les premières nouvelles que j'ai eues dans ce dossier sont celles qui ont été publiées dans le journal. Si c'est fait dans les règles de l'art, dans le respect du conseil d'administration en place, que les employés peuvent continuer de travailler et que le tout se fait dans la bonne entente, je ne verrais pas pourquoi ce serait mauvais», a-t-il mentionné.

Bernard Noël précise toutefois que la vente n'est pas envisagée à ce stade et qu'il est plutôt question d'entendre la proposition de Claveau et fils. Il signale que la suite des choses sera déterminée à l'issue des discussions qu'auront prochainement le conseiller municipal Luc Boivin et les représentants de la compagnie. L'entreprise s'est inscrite au Registre des lobbyistes du Québec pour pouvoir faire des approches envers la Ville dans le but d'acquérir le camping. Les terrains sont situés sur des terres publiques intramunicipales gérées par Saguenay, qui est propriétaire des immeubles.

Le président de l'arrondissement précise du même souffle que le modèle en place, soit la gestion des lieux par un organisme sans but lucratif, fonctionne bien.

«Les campeurs qui sont là sont contents. On n'a pas eu de plainte et l'administration fait bien son travail», estime Bernard Noël.

Bobbie

Dans un tout autre registre, Bernard Noël se réjouit de l'intérêt que voue un promoteur privé à l'ancien restaurant Bobbie, situé dans son secteur. Le conseiller d'Arvida n'avait pas eu l'opportunité de se prononcer dans ce dossier depuis que Le Progrès-Dimanche a fait état du déménagement probable du Cabaret JR dans un immeuble neuf qui serait construit sur les terrains du restaurant incendié en 2008. L'arrondissement de Jonquière a récemment accepté de modifier son règlement de zonage pour que ce secteur puisse accueillir un bar de danseuses nues. Des négociations sont en cours entourant la vente, conditionnelle à la modification du schéma d'urbanisme.

«Ça faisait longtemps que j'attendais qu'il se passe quelque chose avec ça et je suis très content que le privé s'implique. C'est un projet global qui inclut l'acquisition de propriétés contiguës au Bobbie. La piste de motoneige et la piste cyclables passent tout près. C'est très avantageux pour quelqu'un qui voudrait dynamiser ce coin-là», poursuit le conseiller municipal, qui n'exclut pas la possibilité de voir s'installer un casse-croûte avec terrasse dans le secteur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer