Les trois dossiers de Francyne T. Gobeil

La candidate du Parti libéral du Québec dans... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La candidate du Parti libéral du Québec dans Chicoutimi, Francyne T. Gobeil.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La candidate libérale dans Chicoutimi, Francyne T. Gobeil, portera trois dossiers en priorité si elle est élue: la réfection du Centre Georges-Vézina, le développement du réseau cyclable et le réaménagement du terrain de football et de soccer synthétique de l'École secondaire Charles-Gravel du secteur nord de Chicoutimi.

Si elle est élue, la candidate du Parti libéral du Québec compte travailler ces trois dossiers pour obtenir le financement en vue de leur réalisation, que ce soit à travers les différents programmes existants ou en déposant des demandes auprès des gouvernements provincial et fédéral.

Dans le cas de la réfection du Centre Georges-Vézina et du réaménagement du terrain de football et de soccer synthétique, Mme Gobeil soutient qu'il s'agit de dossiers avancés et travaillés par l'administration municipale. «Le terrain de soccer, ça fait sept ans qu'on en parle», a-t-elle souligné. Il s'agit de deux dossiers qu'elle dit avoir bien connus «dans son autre vie». Elle a souvent repris cette expression pour faire valoir son expérience acquise dans la sphère politique municipale.

Au sujet des pistes cyclables, elle croit que les cyclistes devraient pouvoir emprunter un circuit qui traverse le centre-ville et le relie à la rue des Roitelets. «Il y a quelque chose qui n'est pas normal, et il faut être capable de le régler. Si vous partez de la Zone portuaire, vous n'êtes pas capables de monter vers Talbot, en haut, et vous n'êtes pas capables non plus de continuer à Chicoutimi-Nord, après le pont de Sainte-Anne», a-t-elle plaidé, en conférence de presse, vendredi, lors du dévoilement de sa plate-forme électorale.

Pont Dubuc

L'amélioration de la fluidité de la circulation le matin et le soir sur le pont Dubuc fait aussi partie de ses préoccupations. Elle a discuté du dossier avec le conseiller municipal Marc Pettersen, qui était d'ailleurs présent à la conférence de presse de la candidate, qu'il appuie publiquement.

Francyne T. Gobeil a aussi mentionné vouloir appuyer les entrepreneurs, les PME, ainsi que les agriculteurs et particulièrement la relève agricole. Elle a aussi souligné vouloir soutenir le tourisme hivernal, les festivals ainsi que les organismes culturels et communautaires. La porteuse des couleurs libérales dans Chicoutimi s'est aussi prononcée en faveur d'un plus grand accès des soins de santé et appuie la modernisation du bloc opératoire de l'hôpital de Chicoutimi.

Lorsque questionnée plus précisément par les journalistes sur certains thèmes énumérés et sur la façon dont elle comptait mener certains dossiers, elle a fourni des réponses évasives, disant qu'elle pourrait y répondre après les élections, si elle est élue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer