Un rare vent de satisfaction

Réunis dans une salle à l'hôtel Le Montagnais,... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Réunis dans une salle à l'hôtel Le Montagnais, Marc Maltais, coordonnateur régional de la FTQ, et Engelbert Cottenoir, président du Conseil central des syndicats nationaux, ont écouté avec attention le budget.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Pour une rare fois, le budget fédéral satisfait les grandes organisations syndicales du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les représentants de la FTQ, CSN et l'Alliance de la fonction publique du Canada vont jusqu'à l'applaudir haut et fort.

«Après neuf ans de conservatisme, on ne peut qu'être soulagé. Mais à mon souvenir à moi, c'est en effet la première fois que je me dis satisfait, admet Marc Maltais, coordonnateur régional de la FTQ. On peut dire que c'est un budget pour restaurer l'espoir, stimuler l'économie et stimuler la consommation. On est dans une crise de consommation. Le gouvernement a donc respecté ses promesses électorales», ajoute celui qui apprécie particulièrement l'assouplissement des conditions d'accès à l'assurance-emploi, notamment la réduction du délai de carence qui passera de deux à une semaine.

Le président du Conseil central de la CSN au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Engelbert Cottenoir, abonde dans le même sens.

«Avec les conservateurs, c'était le désengagement de l'État. Là, on voit que l'État est prêt à jouer son rôle pour stimuler l'économie par des mesures plus musclées. Parce que le laisser-faire économique, les dernières années ont prouvé que ça ne marchait pas», estime le président syndical, qui se réjouit du retour du crédit pour fonds de travailleurs.

Président régional de l'Alliance de la fonction publique du Canada, André Roberge se réjouit quant à lui de l'augmentation des dépenses dans les programmes fédéraux. «On voit qu'il y aura plus de dépenses dans les programmes. Ça va permettre de régler les conventions collectives qui sont en retard. Et ça va aussi permettre de donner plus de services à la population», précise-t-il, rappelant les multiples coupes subies dans la fonction publique au cours des dernières années.

Groupes

Les groupes communautaires de défense des droits louangent également le budget du gouvernement fédéral. Un budget qui ne semble oublier personne, constate Normand Bernier, directeur général de Saguenéens et Jeannois pour les droits de la personne (anciennement, ligue des droits et libertés).

«C'est un excellent budget. Parce c'est la première fois en 10 ans que je vois des mesures pour les familles, pour les pauvres, les chômeurs, les étudiants, les personnes âgées et j'en passe. Tout le monde y trouve son compte. C'est un renversement de la situation, où avant, c'était toujours les riches qui profitaient de la situation. En matière des droits de la personne, je pense qu'on va avoir de la misère à aller à l'ONU pour critiquer le Canada sur ses politiques économiques avec un budget comme ça. Pour une fois, on dit chapeau», exprime M. Bernier.

Pour la coordonnatrice du Mouvement Action Chômage Lac-Saint-Jean, le budget 2016 a redonné un peu de la crédibilité à la parole de politicien.

«On est surpris, car on ne s'attendait pas à ce qu'il respecte sa parole sur l'abolition des mesures prises en 2012. C'est donc une agréable surprise. En plus on a eu l'accès élargi pour être admissible au chômage (de 420 à 700 heures plutôt que les 910 heures). C'est un grand gain aussi», pointe France Simard.

Peu pour les entrepreneurs

(Dominique Gobeil) - Le vice-président régional de la firme Raymond Chabot Grant Thornton, Éric Dufour, souhaitait plus de mesures pour les entrepreneurs dans le nouveau budget fédéral, mais il salue les investissements de plus de 120 milliards sur 10 ans pour les infrastructures.

«Pour que ça stimule l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il faut absolument que ceux qui ont des projets déposent leur dossier rapidement. On a besoin de faire travailler les entreprises en construction et les firmes d'ingénieurs», presse-t-il, surtout que l'enveloppe n'est pas réservée aux régions. Selon lui, une économie structurante doit être mise en place pour que le déficit de 29,4 G$ cette année seulement soit profitable.

«Dans une région avec un taux de chômage élevé comme la nôtre, c'est une bonne nouvelle de voir un assouplissement pour l'accès à l'assurance-emploi. Nous avons beaucoup d'entreprises saisonnières qui vivaient de la discrimination», souligne également le comptable. Un milliard de dollars supplémentaire est prévu à cette fin.

«C'est un budget qui mise beaucoup sur les particuliers, les jeunes, les retraités, etc. Le gouvernement respecte ses promesses, résume M. Dufour. Je suis par contre très déçu que rien n'ait été fait pour la relève entrepreneuriale.»

L'homme d'affaires lance un cri du coeur pour que cet enjeu soit entendu. «91% des entrepreneurs n'ont pas de plan de relève et la majorité doit prendre sa retraite. Il y a plein de jeunes prêts à prendre leur place, mais beaucoup ne bougent pas parce que ce n'est pas avantageux fiscalement. Pourtant, ça créerait de l'innovation et des investissements.»

Membre du comité entrepreneurial de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Éric Dufour participe à la préparation d'une «offensive» pour sensibiliser le gouvernement. Il avait d'ailleurs proposé une mesure sur le transfert d'entreprises à la fin février. «C'est la première fois que je vois un gouvernement provincial agir plus vite», lance-t-il.

Le deuxième cheval de bataille est l'allègement des règlements, une nécessité pour que les projets d'infrastructures puissent se réaliser rapidement. «Présentement, on est l'un des endroits les plus lourds pour un entrepreneur.»

M. Dufour regrette également qu'il n'y ait pas de crédit d'impôt pour favoriser l'innovation, seulement des investissements dans des fonds de recherche qui restent complexes pour les entrepreneurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer