Naturisme: le maire «très mal informé»

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay... (Archives, Le Quotidien)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

Archives, Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le porte-parole de la Fédération québécoise de naturisme (FQN) déplore les propos tenus en début de semaine par le maire de Saguenay au sujet des activités qui se déroulent à Saint-Jean-Vianney. Les déclarations de Jean Tremblay, livrées à chaud, ont fait sursauter Michel Vaïs, qui croit que le magistrat est «très mal informé».

«Les déclarations de M. Tremblay on fait beaucoup jaser sur le forum de la fédération. C'est très déplorable. Il n'y aucune raison d'amalgamer tout ça avec la pédophilie et la prostitution», a-t-il déclaré, lorsqu'interpellé par Le Progrès-Dimanche. Celui qui a fondé la FQN au Québec croit qu'il subsiste une méconnaissance générale au sein de la population à l'égard du naturisme. Il n'est donc pas surpris d'entendre que des gens font encore des amalgames.

«Si vous faites une recherche sur Internet avec le mot naturisme, vous allez tomber sur tout plein de sites pornographiques. Les gens usurpent les valeurs du naturisme et c'est très dommage», poursuit-il.

Avant cette semaine, Michel Vaïs n'avait jamais entendu parler de Saint-Jean-Vianney. Cet endroit, où se déroulent des activités à caractère sexuel, n'est pas fréquenté par les membres de son organisme, a-t-il pris soin de préciser.

Aucun centre en région

Si des tentatives ont été faites pour créer un pendant régional de la Fédération de naturisme au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il n'existe, à ce jour, aucun centre chez nous. Il y a quelques années, des activités urbaines ont eu lieu, notamment la location d'une piscine publique pour rassembler des membres saguenéens. Mais rien depuis 20 ans.

«Voyons donc là, heille là, franchement. Voyons. Heille, la prostitution, pis le nudisme, pis la pédophilie, pis tout ce monde-là, là. Heyeyeyeyey. Voyons donc. On dirait que des fois, on manque de jugement. Vous trouvez pas vous?»

Le maire Jean Tremblay sur les ondes de Radio-Canada

Six centres naturistes autorisés existent au Québec. Le plus proche de la région se situe à Rimouski. Quant aux plages libres, elles sont rarissimes au Canada. Toronto, Vancouver et Halifax en possèdent une. Dans la belle province, une zone naturiste est tolérée à la plage d'Oka.

Michel Vaïs pointe qu'un sondage réalisé il y a deux ans démontre que 21 pour cent des Canadiens se sont déjà baignés nus avec des gens du sexe opposé ou ont visité une plage naturiste. Étonnamment, les résultats du coup de sonde démontrent que les Québécois ne sont pas des leaders en la matière. L'Alberta compterait le plus d'adeptes.

Le porte-parole de la Fédération québécoise de naturisme,... (Photo courtoisie) - image 4.0

Agrandir

Le porte-parole de la Fédération québécoise de naturisme, Michel Vaïs, déplore les liens dressés entre naturisme, prostitution et pédophilie.

Photo courtoisie

Le porte-parole rappelle les valeurs de base du naturisme, qu'il définit comme une manière de vivre en harmonie avec la nature.

«Le naturisme favorise le respect de soi et de l'environnement autour. On s'accepte comme on est, c'est-à-dire qu'on refuse de copier tous ces modèles de la mode que l'on voit dans les magazines et dont les photos ont toutes été retouchées. C'est l'antidote aux troubles alimentaires. Ça aide à s'accepter comme on est soi-même», poursuit le rédacteur en chef du magazine Au naturel. C'est Michel Vaïs qui a fondé la fédération il y a près de 40 ans. Il a aussi écrit un livre sur le sujet intitulé Nu simplement: nudité, nudisme et naturisme.

Quant à l'hypothèse voulant que certains lieux destinés aux adeptes du naturisme soient visités par des gens qui veulent se rincer l'oeil, Michel Vaïs la réfute.

«Le naturisme n'est pas du tout excitant. Quand tout est dévoilé, on est tous dans un état de vulnérabilité. C'est bien plus de voir quelqu'un en maillot qui stimule l'imagination et les fantasmes parce que des parties du corps demeurent cachées. Le naturisme est apaisant. Ce n'est pas excitant du tout», pointe Michel Vaïs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer