Auditions de La Voix junior: des centaines d'aspirants

Près de 500 candidats étaient attendus samedi pour... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Près de 500 candidats étaient attendus samedi pour les auditions de La Voix junior.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Des dizaines de jeunes de 7 à 14 ans ont fait aller leurs cordes vocales, hier, à l'hôtel La Saguenéenne, dans le but de séduire le comité de sélection de l'émission de télévision La Voix junior, dont la première mouture sera diffusée à compter de l'automne.

L'équipe de relations de presse du réseau TVA s'attendait à ce qu'environ 500 enfants et adolescents soient vus et entendus dans le cadre des auditions saguenéennes. Celles-ci se déroulaient entre 8h et 20h. Lors du passage du Progrès-Dimanche en début de matinée, une ribambelle d'aspirants candidats attendaient patiemment l'appel de leur numéro, certains paraissant plus nerveux que d'autres. Chacun devait se produire devant la productrice de l'émission, Valérie Dalpé, et la coach vocale, Marie-Ève Riverin. La chanteuse originaire de la région a déjà été associée à la version adulte de La Voix. Elle a accepté d'emblée de s'impliquer auprès des jeunes.

«Il y a énormément de talent au Québec et on le voit vraiment lors des auditions. Ça confirme qu'il y avait un besoin pour un volet junior. C'est agréable d'aller à la rencontre des gens. Aujourd'hui, on écoute les jeunes, on prend des notes et on évalue», a déclaré la juge, connue pour son implication au sein de la troupe Québec Issime. L'interprète a également rappelé que sa région natale regorge de talent en termes artistiques et qu'il est toujours agréable de pouvoir en témoigner.

La petite Élizabeth Allard, 13 ans, a repris... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

La petite Élizabeth Allard, 13 ans, a repris la pièce Je vole de Michel Sardoux. Elle était accompagnée par sa mère.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Marie-Ève Riverin, une ancienne de Québec Issime, est... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 2.1

Agrandir

Marie-Ève Riverin, une ancienne de Québec Issime, est juge aux auditions et coach vocale à La Voix junior.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Avant Saguenay, l'équipe de production a visité d'autres villes de la Belle Province. Près de 3000 candidats se sont présentés devant le jury à Montréal et à Québec.

Choix audacieux et valeurs sûres

Marie-Ève Riverin précise que les chanteurs en herbe font souvent preuve d'audace, poussant la note au maximum ou empruntant des styles musicaux qui détonnent de ceux, plus populaires, entendus sur les ondes radiophoniques. À l'inverse, certains y vont pour des valeurs sûres ou des hits du moment. Selon Marie-Ève Riverin, la chanson la plus entendue depuis le début des auditions est Je vole de Michel Sardoux, selon l'interprétation qu'en a faite la chanteuse française Louane dans le film La famille Bélier.

C'est d'ailleurs sur ce morceau qu'Élizabeth Allard, 13 ans, a arrêté son choix. L'adolescente paraissait fébrile quelques minutes avant d'entrer dans la salle d'auditions, mais affichait tout de même une belle assurance. Elle pouvait certainement compter sur le soutien moral de sa maman, Geneviève Sorel, qui semblait ravie de pouvoir vivre ce moment avec sa grande fille.

Les jeunes qui participaient aux auditions avaient le choix de chanter a cappella ou sur une bande sonore. Ils pouvaient également bénéficier des services d'une pianiste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer