Hausse de chutes: les orthopédistes sont débordés

Il était hasardeux de s'aventurer sur certaines artères... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Il était hasardeux de s'aventurer sur certaines artères ces derniers jours.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le beau temps des derniers jours, jumelé à des soirées et des nuits plus froides, a rendu les trottoirs et les rues difficilement praticables et surtout assez dangereux pour les piétons et les automobilistes.

Le département d'orthopédie du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de Chicoutimi a été débordé tout au long de la fin de semaine, obligeant même le transfert de deux patients vers l'hôpital d'Alma.

«Au cours de la fin de semaine, nous avons eu 19 cas référés en orthopédie. Il s'agit d'une situation exceptionnelle. Nous avons rarement vu ça par le passé. Nous avons dû transférer deux cas de chirurgie à Alma, étant donné qu'il n'y avait plus de place à Chicoutimi. Ça démontre le cas particulier des choses», a expliqué Marc-Antoine Tremblay, porte-parole du CIUSSS.

Il semble qu'à Alma et à Roberval, les deux autres endroits où il se pratique ce genre de chirurgie dans la région, la situation de la dernière fin de semaine était similaire aux autres périodes de l'année.

La chaussée glissante pourrait être responsable de cette... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 4.0

Agrandir

La chaussée glissante pourrait être responsable de cette sortie de route survenue lundi sur le boulevard Barrette. 

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Et à la ville

Si de nombreuses chirurgies orthopédiques ont été rendues nécessaires à l'hôpital de Chicoutimi, il est possible de penser que les trottoirs et les stationnements publics glacés, les routes cahoteuses des quartiers de Saguenay, de même que la chaussée glissante des entrées privées et publiques ont été en grande partie responsable de certaines malencontreuses chutes.

«Oui, nous avons reçu des appels au cours des derniers jours. Il s'agit d'une situation tout à fait normale dans les circonstances. Nous avons commencé à reprendre le contrôle de la situation (lundi midi). Les niveleuses sont au travail et du sable est étendu sur l'ensemble du territoire. Mais il faut aussi laisser aller la température printanière», indique Jeannot Allard, du Service des communications de Saguenay.

«Au cours de la dernière semaine, nous sommes parvenus à faire le tour de tous les quartiers pour élargir les rues. La neige a été soufflée sur les terrains. On verra pour la suite des choses en fonction du temps», d'ajouter M. Allard.

Quant aux blessures que les citoyens auraient pu se faire lors des chutes, le porte-parole de la ville recommande aux gens de faire une réclamation à leur compagnie d'assurance et une autre à Saguenay.

«Chaque cas est traité à la pièce», dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer