Un album plein de souvenirs

Charles-André Lamontagne et son épouse, Susan, sont tous... (Photo courtoisie)

Agrandir

Charles-André Lamontagne et son épouse, Susan, sont tous deux atteints de la maladie d'Alzheimer. Leur fille Catherine veut raviver les souvenirs du couple en lui offrant un album-souvenir pour marquer son 65e anniversaire de mariage. Le couple s'est marié en 1951 à Westmount.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Charles-André Lamontagne et Susan Sitwell ont respectivement 89 et 87 ans. Le 28 avril, le couple fêtera son 65e anniversaire de mariage. Il s'agit d'un moment hautement significatif pour leur fille Catherine, qui a bien l'intention de faire une fleur à ses parents, tous deux atteints de la maladie d'Alzheimer.

Au cours des prochaines semaines, l'amour qui unit les octogénaires depuis plus de six décennies sera célébré dans le cadre d'un brunch familial. C'est à ce moment que les jubilaires recevront un album souvenir relatant leur parcours depuis l'union de leurs destinées à Westmount en 1951. Mme Sitwell, Britannique d'origine, et M. Lamontagne, un ex-officier de la GRC et, plus tard, du Royal 22e Régiment, se sont connus à McGill, alors qu'ils étaient étudiants. Plus tard, Charles-André Lamontagne a senti l'appel de l'enseignement et a complété une maîtrise et des études doctorales en éducation. Il a choisi de s'établir au Saguenay-Lac-Saint-Jean dans la foulée de la création de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), où il a agi comme professeur pendant de nombreuses années. L'ancien militaire a d'ailleurs contribué à la fondation du premier syndicat des professeurs de l'UQAC. Parfaitement bilingue, son épouse a elle aussi décroché un emploi à la bibliothèque de l'établissement d'enseignement supérieur. Le couple Sitwell-Lamontagne y a oeuvré jusqu'à la retraite.

Appel au public

Catherine Lamontagne invite les gens qui ont côtoyé ses parents à communiquer avec elle. Elle aimerait rassembler un groupe, qui se réunira dans le cadre d'une rencontre «thé et café» au Montagnais au cours des prochaines semaines. L'objectif est de regrouper quelques témoignages et photos, lesquels seront colligés dans un livre-souvenir.

«On oublie souvent nos pionniers. On pense à eux quand c'est le temps de leurs funérailles. Parce que mes parents sont atteints de la maladie d'Alzheimer, je ne veux pas leur faire juste une fête qu'ils auront oublié le lendemain», explique Catherine Lamontagne.

Visiblement très fière du chemin parcouru par ses parents, qu'elle décrit comme des libres-penseurs pour leur époque, des gens brillants et très attachants, l'unique fille de cette famille de cinq enfants espère que sa démarche lui permettra de voir une étincelle s'allumer dans le regard du couple lorsqu'il recevra le livre. Catherine Lamontagne espère même pouvoir transmettre les félicitations du premier ministre Justin Trudeau et de la reine d'Angleterre à ses parents, un privilège qui peut être accordé aux gens mariés depuis au moins 65 ans, si un proche en fait la demande.

«Leur santé est bonne, mais au plan cognitif, ils sont très fragiles. Je veux leur remettre quelque chose. Les souvenirs de mon père sont plus anciens, alors que ceux de ma mère sont dans l'instant. On va leur fabriquer un disque dur», pointe l'enseignante en anglais au Cégep de Chicoutimi. Pour joindre Catherine Lamontagne : cath.lamontagne@gmail.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer