Francyne T. Gobeil appuyée par le PM et le maire

Le maire de Saguenay Jean Tremblay et sa... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le maire de Saguenay Jean Tremblay et sa conjointe Linda Blackburn étaient présents pour appuyer la candidate.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Francyne T. Gobeil, candidate libérale à l'élection partielle dans Chicoutimi, a procédé à l'ouverture officielle de son local électoral samedi matin, entourée du premier ministre Philippe Couillard et du député de Dubuc Serge Simard.

Plusieurs militants du Parti libéral étaient réunis samedi... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Plusieurs militants du Parti libéral étaient réunis samedi pour l'ouverture du local électoral de la candidate Francyne T. Gobeil. Le premier ministre Philippe Couillard et le député de Dubuc, Serge Simard, ont tous deux manifesté leur confiance envers la candidate.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

L'équipe libérale est prête à travailler d'arrache-pied afin de remporter l'élection du 11 avril prochain.

«Quand je veux quelque chose, j'y mets toute mon énergie. Parlez-en à mon mari»,a affirmé Francyne T. Gobeil en souriant.

Plusieurs militants s'étaient déplacés pour l'occasion. Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, de même que le conseiller municipal Marc Pettersen, qui s'est présenté à titre de candidat indépendant aux dernières élections, étaient notamment présents.

«J'irai à votre rencontre afin de vous écouter, de partager mes idées et de proposer un programme réaliste qui reflète vos priorités», a-t-elle affirmé. «Je vous ferai part de ma vision sur les vrais enjeux que sont la santé et l'éducation, l'amélioration de nos infrastructures, notre développement touristique et culturel, et notre économie locale.»

Le premier ministre venu de Saint-Félicien s'est dit très fier de la candidate.

«C'est une femme engagée, qui connaît très bien la circonscription, qui travaille sur les dossiers de la région depuis 16 ans, nommée femme d'affaires de l'année en 2000, agricultrice», a-t-il énuméré. «On peut difficilement penser à un profil aussi intéressant pour la population de Chicoutimi.»

Le premier ministre a affirmé avoir besoin d'un nouveau député dans la région. «D'une part, la région a besoin d'un député de plus au caucus gouvernemental et moi, j'ai besoin également d'une voix encore plus forte de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean avec Serge (Simard), qui déjà, fait un travail formidable avec nous dans la région.»

Serge Simard, qui a l'habitude de travailler avec la candidate, a affirmé l'appuyer avec toute son énergie.

«Francyne, on n'a pas besoin de lui parler de dossiers, elle les connaît d'avance. On veut que Chicoutimi soit bien servie. Avec elle, on part déjà, en avance.»

Le premier ministre a affirmé que l'équipe doit travailler fort, que rien n'est gagné d'avance. «On ne peut se baser sur les élections générales et les impressions. Il faut travailler. On ne prend rien pour acquis, on connaît très bien l'histoire de la circonscription, mais avec une candidate de la trempe de Francyne T. Gobeil, surtout avec sa connaissance très fine des dossiers et la capacité qu'elle aura avec Serge Simard et notre équipe de les faire progresser, je crois que ce sera un bon choix pour la circonscription.»

Dans la nuit de vendredi à samedi, les premières pancartes électorales du parti ont fait leur apparition dans la circonscription.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer