Poids de la neige: le toit des Brasseurs de L'Anse s'effondre

C'est la partie centrale du toit qui s'est... ((Photo Le Quotidien, Denis Villeneuve))

Agrandir

C'est la partie centrale du toit qui s'est effondrée.

(Photo Le Quotidien, Denis Villeneuve)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'immeuble abritant la micro-brasserie Les Brasseurs de L'Anse, situé au 182 route 170 à L'Anse-Saint-Jean, a subi de lourds dommages vers 3 h dans la nuit de mercredi à jeudi à la suite de l'effondrement d'une partie de la toiture sous le poids de la neige et de la pluie tombée plus tôt dans la journée.

C'est la partie centrale du toit qui s'est... ((Photo Le Quotidien, Denis Villeneuve)) - image 1.0

Agrandir

C'est la partie centrale du toit qui s'est effondrée.

(Photo Le Quotidien, Denis Villeneuve)

Selon les informations recueillies jeudi matin, les pompiers anjeannois ont été dépêchés sur place à la suite du déclenchement de l'alarme de vol et incendie. Très rapidement, ils ont constaté les dégâts causés par l'effondrement principalement dans la partie où sont situées les cuves de fermentation, explique Martine Houde, adjointe administrative, qui fait surprenant, et malgré les lourds dommages subis, était en poste à la réception en compagnie du brasseur Frank Boivin. Après s'être assurés qu'il n'y avait aucun risque de déclenchement d'un feu, les pompiers ont quitté les lieux.

Selon les constats effectués, environ 13 fermes de la toiture de tôle ont cédé alors qu'une couche de neige de trois à quatre pieds de hauteur était accumulée sur le versant nord-ouest de l'immeuble. Une visite effectuée à l'intérieur nous permet d'affirmer que l'effondrement, s'il était survenu pendant les heures de production, aurait pu causer des blessures très importantes ou le décès de membres du personnel sur place.

« La production est interrompue. Normalement, une dizaine de travailleurs sont en poste. On est en attente pour savoir ce qui va se passer », a déclaré Mme Houde. Aucun inspecteur de la Régie du bâtiment du Québec n'était sur place au moment de notre passage pour s'assurer que l'immeuble ne soit plus accessible au public. « On craint un peu de demeurer ici. Un entrepreneur est venu voir sur place et nous a dit qu'il y avait moins de danger de ce côté-ci parce qu'il y a moins de neige. Il va falloir sécuriser les lieux» , a admis la dame.

Précision que l'édifice est relativement récent puisqu'il a été construit en 1995.

Soulignons que la micro-brasserie anjeannoise produit chaque semaine 200 barils de bière en fût sous l'étiquette La Tremblay en plus d'abriter le centre de distribution des productions RJ pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer