Le conseiller François Tremblay perd tragiquement son père

L'incendie est survenu dans la nuit de lundi... (PhotoLe Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

L'incendie est survenu dans la nuit de lundi à mardi.

PhotoLe Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Denis Tremblay, 78 ans, a tragiquement perdu la vie dans l'incendie d'une résidence bigénérationnelle du chemin de la Batture à la Baie, survenue dans la nuit de lundi à mardi. Il s'agit du père du conseiller municipal, François Tremblay.

Ce dernier, sa conjointe et leurs deux enfants se trouvaient au premier étage lorsque l'incendie a éclaté. La petite famille a réussi à évacuer les lieux, mais le grand-père n'a pas été en mesure de sortir à temps.

Le conseiller François Tremblay et son père Denis.... (Photo tirée de Facebook) - image 3.0

Agrandir

Le conseiller François Tremblay et son père Denis.

Photo tirée de Facebook

«Un homme, une dame et leurs deux enfants ont réussi à sortir de la maison sans blessure. On a ensuite appris qu'il manquait une personne qui résidait au deuxième étage. Immédiatement, on a tenté de sauver cette personne. Malheureusement, le corps de l'homme a été sorti de la maison vers 6 h ce matin», confirme le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier.

L'incendie a débuté un peu avant 1 h. Plus d'une vingtaine de pompiers ont été appelés à combattre le feu. À leur arrivée, la maison était déjà envahie de fumée et de flammes.

«On venait d'avoir l'information qu'une personne se trouvait à l'intérieur. Les hommes sont allés le plus loin qu'ils le pouvaient, mais l'ampleur de l'incendie les a forcés à reculer. Les recherches pour retrouver l'homme ont repris lorsqu'on a réussi à prendre le contrôle de l'incendie», explique Christian Fillion, chef de division à la Sécurité incendie de Saguenay.

L'enquête déterminant les causes de l'incendie mortel a été transférée à la Sécurité publique de Saguenay. Le coroner Sylvain Truchon était sur place, mardi matin, pour récolter le plus d'informations possible. Une autopsie a d'ailleurs été demandée. Pour l'instant, toutefois, l'origine du brasier demeure inconnue. 

«Il n'y a pas d'hypothèse apparente pour expliquer la cause de l'incendie. C'est pour cette raison que les spécialistes du bureau des enquêtes ont été dépêchés sur place très tôt pour rechercher des preuves sur ce qui aurait pu causer cet incendie», répond Bruno Cormier.

Selon des informations reçues à la station KYK Radio X, la borne-fontaine était ensevelie sous la neige, ce qui aurait retardé l'intervention des pompiers. L'information n'a pas été niée ou confirmée par les différents intervenants.

«Il y a enquête, car il y a mort d'homme. Et dans un contexte d'enquête, on ne peut pas commenter davantage», a rappelé le porte-parole de la Ville de Saguenay, Jeannot Allard. 

Voisins

Plusieurs voisins de la famille Tremblay se sont déplacés devant la maison, mardi, pour constater les dégâts et partager leur désarroi devant cette tragédie. 

«La maison, c'est du matériel. Ce n'est pas grave. Mais ce qui est arrivé à son père, c'est troublant et ça nous touche tous. Lui et moi, on avait le même âge. Je suis maintenant le plus vieux du secteur. Il vient de me laisser le titre», exprime tristement Gustave Gagnon, un des voisins de la famille Tremblay.

Léo Durand, qui demeure à une maison du conseiller, a été réveillé en pleine nuit par les pompiers. Il a dû être évacué par mesure de précaution. «Ma maison a été détruite par un incendie en 2014. De revoir l'incendie en pleine nuit, ça rappelle des souvenirs. Mais le dénouement est encore plus triste», laisse-t-il tomber.

Une dame, qui réside non loin des lieux, a tenu à se déplacer pour dire au revoir à cet homme qu'elle trouvait charmant. «C'était quelqu'un de gentil. Il aimait discuter avec les gens. Et il était très proche de son fils. Ça vient vraiment me toucher», raconte la dame, qui venait d'ailleurs de perdre elle aussi un proche dans une tragédie.

Les conseillers du secteur de La Baie ont offert leur support à leur confrère de travail. Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, François Tremblay et sa famille ont trouvé refuge chez des proches.

Jean Tremblay supporte son conseiller

Normand Boivin -  Le maire Jean Tremblay est touché par la tragédie qui frappe le conseiller municipal François Tremblay.

« On n'est pas habitué de vivre ce genre de tragédie d'aussi près. Mais quand on a la foi, on pense à prier pour son père et pour supporter toute la famille », a commenté le maire sur le vif, en marge d'une conférence de presse tenue à la base de Bagotville.«J'ai parlé à François. Il a subi un choc nerveux et il est à l'hôpital. Il a essayé d'aller chercher son père, mais il en a été incapable», a commenté le premier magistrat de Saguenay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer