Employé du MTQ enseveli sous une tonne de sel

L'amoncellement de sel de déglaçage a une hauteur... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'amoncellement de sel de déglaçage a une hauteur d'une cinquantaine de pieds .

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Un employé du ministère des Transports du Québec (MTQ) âgé d'une soixantaine d'années a vu la mort de près, vers 8h05 mardi matin, après avoir été enseveli sous une épaisse couche de sel de déglaçage entreposé sur les terrains de Port Saguenay. L'intervention d'un groupe de camionneurs en attente sur le site a permis d'éviter le pire.

Régis Turcotte fait partie des camionneurs qui ont... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Régis Turcotte fait partie des camionneurs qui ont contribué à sauver l'employé du ministère des Transports enseveli sous une couche de sel de déglaçage. 

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Selon les témoignages recueillis sur place, comme c'est le cas chaque matin, le fonctionnaire s'est rendu à Port Saguenay afin d'effectuer une prise d'échantillonnage de l'amoncellement de sel qui fait au moins une cinquantaine de pieds de hauteur, explique Régis Turcotte.

Ce dernier faisait partie d'un groupe de camionneurs en vrac qui étaient en attente pour être chargés afin de transporter le sel entre autres à Chibougamau, au Lac-Saint-Jean et à Saguenay. «L'employé du Ministère était au pied du tas de sel lorsqu'un premier éboulement l'a ensevelie jusqu'à la taille. Il est tombé sur le côté. Par la suite, une seconde avalanche est survenue. Il avait au moins deux pieds de sel par-dessus la tête», explique M. Turcotte.

L'accident, survenu sous les yeux de l'opérateur du chargeur sur roues (pay loader), a été suivi d'une intervention rapide des camionneurs sur place. Munis de pelles, ils ont commencé à rechercher l'individu.

La découverte d'un premier bras puis du corps a permis une intervention. «Lorsqu'on l'a déterré, il était inconscient et son visage commençait à être bleu. Quelqu'un a dégagé les voies respiratoires et il a commencé à reprendre du mieux. Il a dû être une bonne dizaine de minutes sous le sel», témoigne M. Turcotte.

L'homme a été conduit à l'hôpital par mesure de prévention.

Un autre camionneur présent, Régis Privé, de Labrecque, a observé que mardi matin, l'employé du MTQ a changé ses habitudes. Normalement, l'opérateur du chargeur sur roues prend une charge du sel et la déplace un peu plus loin que le bas de l'amoncellement, ce qui permet la prise d'échantillonnage en toute sécurité. Ça ne s'est pas fait mardi matin et l'accident est survenu alors que l'employé du MTQ était seul au pied de la pente.

Soulignons que l'accident a nécessité le déplacement d'une équipe du Service des incendies de Saguenay qui a rebroussé rapidement chemin.

Juridiction fédérale

Du côté de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), la porte-parole Swann Thibault, a confirmé les informations relevées par Le Quotidien. «Au début, les choses ont été un peu compliquées parce qu'il y avait sur place plusieurs travailleurs de diverses firmes et qu'en plus le terrain d'entreposage est situé sur une zone portuaire de juridiction fédérale. Lorsqu'on a appris qu'il s'agissait d'un employé du MTQ, on a décidé d'ouvrir une enquête», explique Mme Thibault.

À la suite de l'accident, la CNESST a demandé que cesse la prise d'échantillons en attendant que le MTQ établisse une méthode de travail sécuritaire après avoir effectué sa propre enquête.

Enfin, il appert que l'homme, qui avait été conduit à l'hôpital de Chicoutimi après les événements, serait hors de danger et qu'il ne conserverait aucune séquelle de cette mésaventure.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer