Partielles: Hélène Girard candidate pour la CAQ

François Legault a présenté la candidate qui portera... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

François Legault a présenté la candidate qui portera les couleurs de la Coalition avenir Québec à la prochaine élection partielle dans Chicoutimi. Le chef de la CAQ a donné son aval à la candidature de la conseillère publicitaire et ex-animatrice de radio bien connue Hélène Girard.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La conseillère publicitaire et ex-animatrice de radio Hélène Girard, une figure bien connue dans le monde des communications au Saguenay, a accepté de porter les couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour l'élection partielle dans Chicoutimi.

Le chef François Legault a présenté sa nouvelle candidate, hier, dans l'espoir de livrer une très chaude lutte au Parti libéral du Québec et au Parti québécois. Il est conscient du défi qui attend sa candidate qui en sera à une première expérience en politique, mais affirme en même temps être confiant qu'Hélène Girard parviendra à séduire l'électorat.

«Il y a deux Partis québécois au Québec. Il y a la ''gogauche'' sur le Plateau Mont-Royal et plus ce qui ressemble à l'Union nationale dans les régions. Marc-André Bédard et Stéphane étaient plus près de moi que de la gauche», précise François Legault.

Hélène Girard a été approchée il y a quelques semaines par le comité d'organisation local de la CAQ. Il s'agit d'une candidature surprise pour le monde de la politique puisqu'elle n'a jamais été identifiée à une formation politique.

«J'ai été partisane de la CAQ dès sa fondation il y a 4 ans», a répété Hélène Girard quand elle a motivé sa décision. Pour elle, il s'agit d'un nouveau défi et elle entend bien y consacrer toutes ses énergies.

Hélène Girard a déjà bien assimilé le message politique de la CAQ. Hier, elle critiquait déjà les ponctions du gouvernement libéral dans les budgets des familles avec des augmentations de tarifs. Selon elle, les familles doivent composer avec 1500$ de moins par année.

La candidate caquiste entend, pendant la prochaine élection partielle, se porter à la défense de la classe moyenne. Elle considère qu'elle a toujours su relever les défis pendant sa longue carrière dans le monde des communications et croit qu'elle réussira à bien porter ce message pour la défense de la classe moyenne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer