La tempête cause des ennuis

Le déneigement a été difficile avec les forts... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le déneigement a été difficile avec les forts vents, mais la situation s'est rétablie en après-midi.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La tempête qui a déferlé sur la région a donné du fil à retordre lundi matin aux responsables du déneigement, en raison des forts vents, en plus de causer une trentaine de sorties de route et d'accrochages faisant quelques blessés mineurs.

La Sûreté du Québec régionale et la Sécurité... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 3.0

Agrandir

La Sûreté du Québec régionale et la Sécurité publique de Saguenay ont intervenu pour une trentaine de sorties de route et d'accrochages lundi, comme cet accident survenu au coin des rues Saint-Paul et Saint-Augustin. 

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

En raison des bourrasques, quelques rangs ont dû... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 3.1

Agrandir

En raison des bourrasques, quelques rangs ont dû être fermés, mais ils ont été rouverts.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Contacté en fin d'après-midi, le porte-parole de la Ville de Saguenay Jeannot Allard a cependant assuré que la situation était revenue sous contrôle. La neige a arrêté de tomber et la température plutôt douce a permis aux automobilistes de rouler directement sur l'asphalte, sur les artères principales.

«Ça n'a pas été facile lundi matin, avoue-t-il. Quand il y a de fortes bourrasques comme ç'a été le cas, c'est très difficile de reprendre le dessus. Il faudrait repasser aussitôt qu'on vient de le faire.»

Toutes les équipes ont été sollicitées et ont oeuvré sans interruption dès l'avant-midi. La priorité a été donnée au dégagement. «On s'est contenté de tasser la neige pour commencer. Dans les quartiers, c'est moins ramassé, mais on travaille là-dessus», poursuit M. Allard. 

Saguenay tenait une opération de soufflage des bordures depuis trois semaines, ce qui a permis de faire de la place à la nouvelle bordée. «On va recommencer quand ça va s'être calmé, mais c'est le procédé qui coûte le plus cher à la ville», indique le porte-parole, qui se tient prêt pour les averses de neige prévues mercredi.

Les rangs Saint-Mathias et Saint-Damien ont dû être fermés, mais ils ont été rouverts. À Saint-Bruno, le rang 6 a aussi été partiellement fermé tôt en matinée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer