Feu vert pour la tour de téléphonie cellulaire

Des citoyens s'étaient opposés à l'érection de la... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Des citoyens s'étaient opposés à l'érection de la tour en bordure du Saguenay.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Bell mobilité pourra construire une tour de téléphonie cellulaire dans le rang Saint-Martin, à Chicoutimi. La Ville vient de donner le feu vert à l'entreprise de télécommunications pour l'aménagement des installations autoportantes de 60 mètres.

Le tout avait fait l'objet d'une consultation publique il y a un an, à la demande du conseiller municipal Jacques Fortin.

Des citoyens s'étaient opposés à l'érection de la tour en bordure du Saguenay. Avant l'intervention du conseiller, le comité d'aménagement du territoire et de l'urbanisme (CAGU) de la ville avait donné son aval au projet. 

Cinq emplacements potentiels avaient été ciblés par Bell mobilité: deux sur le boulevard Renaud, deux dans le rang Saint-Martin et un sur le boulevard Tadoussac, à Chicoutimi-Nord. 

«Un citoyen m'avait interpellé à ce sujet. On a dit non, non, non! Ce n'est pas vrai que vous allez nous mettre une tour de 60 mètres directement sur le bord du Saguenay. L'impact serait majeur. Si les citoyens ne veulent pas de tour, il n'y en aura pas», déclarait le conseiller Fortin au Quotidien en janvier 2015. Une consultation publique a eu lieu au cours des semaines suivantes.

Bail

Le 28 janvier 2016, les membres du comité exécutif de Saguenay ont finalement acquiescé à la demande de l'entreprise de télécommunications et ont accepté de lui louer une partie de terrain à Rivière-du-Moulin. La superficie est de 1607 mètres et Bell paiera 6000$ par année pendant cinq ans avec une option de prolongation de trois ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer