Un non catégorique pour Saint-Édouard

L'église Saint-Édouard, dans le secteur Port-Alfred de La... (Archives Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

L'église Saint-Édouard, dans le secteur Port-Alfred de La Baie

Archives Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

N'en déplaise aux Baieriverains qui militent en faveur de l'implantation d'une bibliothèque entre les murs de l'église Saint-Édouard, dans le secteur Port-Alfred, la Ville ne soutiendra pas ce projet.

Le président du Conseil du trésor, Jean-Yves Provencher, évalue à entre 15 et 20 millions$ le montant requis pour convertir le temple et estime que Saguenay s'endetterait inutilement en privilégiant cette option. Le grand argentier de la Ville juge qu'il est important que les citoyens soient tenus au courant des coûts réels d'un tel projet afin qu'ils prennent conscience de l'ampleur des montants en jeu.

«Comme président du Conseil du trésor, je ne peux pas recommander de réparer l'église Saint-Édouard. Je ne veux pas endetter la ville pour des projets qu'on peut réaliser à moindres coûts. Je recommande que le projet de 2 millions$ pour la modernisation de la bibliothèque actuelle aille de l'avant», a déclaré le conseiller municipal, en entrevue au Progrès-Dimanche.

Jean-Yves Provencher se dit convaincu que le projet présenté aux Baieriverains cette semaine est adéquat et que l'enveloppe de 2 millions$ est suffisante pour «faire quelque chose de bien».

Jean-Yves Provencher, a tenu à préciser que la... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Jean-Yves Provencher, a tenu à préciser que la Ville n'investira pas les 15 à 20 millions $ nécessaires à la conversion de l'église Saint-Édouard en bibliothèque.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Avant de sortir publiquement sur cette question, le président affirme avoir sollicité l'avis d'experts pour s'enquérir de la faisabilité du projet. Il a vite déchanté.

«Juste pour la toiture, où il y a de l'amiante, on parle de 5 à 6 millions$. Les murs s'affaissent et les planchers n'ont pas la force nécessaire pour supporter le poids des livres. Il y a des normes très précises pour les bibliothèques. Avant même de commencer les travaux de conversion, on parle d'un investissement d'environ 7 à 10 millions$. On ne peut absolument pas embarquer là-dedans et je ne peux pas recommander ça au conseil», martèle Jean-Yves Provencher.

Mesures

Le président de l'arrondissement de La Baie, François Tremblay, croit qu'il serait possible, pour Saguenay, d'obtenir des subventions gouvernementales pour le projet de conversion en vertu du statut patrimonial de l'immeuble, des propos auxquels a fait écho la chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron. Les deux élus déplorent le manque de consultation dans le dossier piloté par la commission des arts et de la culture de Saguenay et la conseillère Martine Gauthier. Le président du Conseil du trésor se dit convaincu que Québec «ne mettra pas 10 millions$ dans l'église Saint-Édouard» et estime qu'il ne revient pas aux villes de supporter les églises.

«Juste les mettre aux normes, ça coûte une fortune», dit-il.

L'élu est d'avis que seul un projet citoyen financé à même les taxes des contribuables de La Baie pourrait faire aboutir un projet pareil.

«On peut y aller en taxe spéciale, mais ça voudrait dire de 1000$ à 1200$ de plus sur le compte de taxes foncières. Encore là, il faudrait que les gens nous envoient une confirmation qu'ils sont prêts à financer le projet», conclut Jean-Yves Provencher, qui ne sollicitera pas de nouveau mandant en 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer