Agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean voit le jour

Une trentaine de producteurs agricoles se sont réunis mardi pour fonder... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le but d'Agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean est de regrouper et de faire connaître les producteurs régionaux qui offrent un kiosque, des activités d'accueil ou encore de l'autocueillette à leur ferme.

L'assemblée de fondation de l'organisme s'est déroulée dans les locaux d'Agrinova, à Alma.

«Il y avait beaucoup d'intérêt, les réactions des gens présents étaient très positives. Et plusieurs autres producteurs se sont dits intéressés, mais ne pouvaient être présents», souligne Réjean Côté, de l'entreprise agrotouristique Merci la terre, située à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

Quatre autres administrateurs et lui ont été élus au conseil d'administration de l'organisme à but non lucratif.

Carmen Tremblay et Réjean Côté font partie des... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais) - image 3.0

Agrandir

Carmen Tremblay et Réjean Côté font partie des cinq administrateurs élus d'Agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean. Bianca Voyer, qui apparaît à leur gauche, fait partie du conseil d'administration provisoire.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais

La presque totalité des trente entreprises représentées a signé leur carte de membre. Réjean Côté estime que l'organisation a un potentiel de 80 entreprises agricoles membres dans la région.

Réseau kiosque à la ferme

L'organisme permettra de prendre en quelque sorte la relève du Réseau kiosque à la ferme. Ce réseau avait été créé en 2004, par la direction régionale du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et par le Regroupement des producteurs horticoles de la région.

Le réseau regroupait une vingtaine de producteurs régionaux. En échange d'une contribution de 100$, les entreprises pouvaient être répertoriées sur le site Internet de l'organisme, mis à jour par le MAPAQ.

Or, au printemps, le MAPAQ a annoncé qu'il n'avait plus les ressources pour assurer la gestion et la mise à jour du site Internet.

Parallèlement, depuis deux ans, plusieurs producteurs songeaient à lancer Agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, explique M. Côté.

La fin du Réseau kiosque à la ferme semble avoir motivé les producteurs à appuyer la fondation du nouvel organisme, d'autant plus que l'intérêt des consommateurs pour l'achat de produits à la ferme grandit, particulièrement depuis les dernières années.

«L'intérêt est là, et déjà nous avons plus de membres que le Réseau kiosque à la ferme comptait dans ses meilleures années», se réjouit Réjean Côté.

Membership

Les producteurs agricoles intéressés à devenir membre du nouvel organisme peuvent appeler au 418-349-2856. Il en coûte 150$ obtenir sa carte de membre. Les transformateurs ne sont cependant pas admis au sein de l'organisme. «L'agrotourisme est la rencontre du producteur avec le touriste», précise l'administrateur.

Agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean accepte les marchés fermiers comme membre, pourvu qu'ils aient 50% de producteurs sur place, ainsi que les membres sympathisants, ces derniers n'ayant toutefois pas le droit de vote.

Projet de site Internet et de carte

Agrotourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean espère pouvoir mettre sur pied un site Internet et une carte en vue de la saison estivale.

L'organisation se consacrera dans les prochains mois à la rédaction d'un plan d'action sur deux ans et à la demande de subventions auprès du MAPAQ. Deux programmes en particulier ont déjà été ciblés.

L'organisme peut déjà compter sur une aide confirmée de 10 000$ par an pendant trois ans du MAPAQ, s'il réussit à amasser un montant équivalent auprès des partenaires et producteurs. À ce titre, la Table agroalimentaire régionale, ainsi que la Coopérative de solidarité Nord-bio appuient déjà l'organisation.

Les sommes amassées serviront à faire connaître les services offerts par les membres de l'organisation. «Nous souhaitons dynamiser le Saguenay-Lac-Saint-Jean autour de l'agrotourisme en ayant, par exemple, un site Internet, une carte de localisation des entreprises, et en étant présents sur les réseaux sociaux», souligne M. Côté.

L'organisme souhaite engager des ressources pour développer ces outils et espère qu'ils seront prêts en bonne partie pour l'été.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer