L'actualité en bref

Jacques Fortin, Suzanne Gendron, Claire Cloutier et Claudette... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Jacques Fortin, Suzanne Gendron, Claire Cloutier et Claudette Girard déplorent que la Ville de Saint-Félicien délaisse le secteur Saint-Méthode.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le secteur Saint-Méthode se sent négligé par la ville Saint-Félicien. On y retrouve de moins en moins de services.

«On fait des propositions et on ne se sent pas écoutés. Depuis la fusion, on néglige les infrastructures et la qualité de vie est moins intéressante. On se sent exclus de Saint-Félicien», lance Suzanne Gendron, une des membres du comité Animation service Saint-Méthode.

Quatre membres du conseil d'administration ont rencontré Le Quotidien pour faire part de leurs frustrations et de leur désarroi. «On essaie d'avoir des rencontres avec le conseil de ville et on ne réussit pas vraiment. Nous en avons eu une avec le maire, mais il ne nous écoutait pas vraiment. Ce sont les fonctionnaires qui prennent des décisions et on ne nous écoute pas», déplore Jacques Fortin.

Le comité a un projet d'aménagement d'un parc le long de la rivière Ticouapé où l'on retrouve déjà un bâtiment sanitaire. «On aimerait avoir un parc pour les enfants, car celui de l'école n'est pas toujours accessible. C'est un super endroit, mais qui est laissé à l'abandon. Il pourrait y avoir un skate parc, un terrain de soccer et un sentier pour les personnes âgées», souligne pour sa part Claudette Girard.

Concernant les personnes âgées, le comité craint que la ville décide de démolir le centre communautaire où se réunissent les aînés. «Ils veulent qu'ils aillent à la salle à Saint-Félicien. Les personnes n'ont pas toujours le goût de prendre leur voiture. La ville ne veut pas rénover la bâtisse et peut-être la démolir pour faire un parc. Ce sont des choses qui assurent le dynamisme de notre localité et on est en train de tout enlever», déplore Suzanne Gendron.

Le dossier de la patinoire extérieur dérange également. «C'est la plus belle et ils ont décidé de changer les bandes. Ils ont rapetissé la patinoire en plus d'utiliser des matériaux pas suffisamment solides. Ils menacent de la fermer toutes les années. Ils demandent des statistiques, mais ça varie d'une année à l'autre selon la température.

Le comité recueille actuellement des signatures afin de déposer une pétition aux élus afin d'avoir une meilleure écoute.

Perquisition

Louis Potvin - Les policiers de la SQ de Roberval et les agents de l'escouade régionale d'enquête ont réalisé une perquisition en matière de stupéfiants.

Un homme de 56 ans a été arrêté sur la rue Bourgoing à Roberval. Ils ont saisi 135 comprimés de métamphétamine, plus de 100 grammes de cannabis, 2000 $ et du matériel servant au trafic.

L'homme comparaîtra ultérieurement pour faire face à des accusations de trafic de stupéfiants. Des plaintes du voisinage ont mené à son arrestation.

Dynamitage à Alma

Johanne Saint-Pierre - La ville d'Alma avise la population que des opérations de dynamitage auront lieu six fois par jour, entre 7 h et 17 h, à compter d'aujourd'hui (vendredi) jusqu'à lundi, dans la rivière Petite-Décharge.

Un signal sonore sera émis avant chaque détonation et des matelas spécialement conçus pour ce type d'opération seront utilisés par l'entrepreneur afin de diminuer le bruit et empêcher la propagation de débris.

Pimp ma cabane

Johanne Saint-Pierre - La population est invitée à découvrir la cabane fraîchement rénovée de l'émission pilote Pimp ma cabane, samedi, entre 13 h et 17 h, au 752 rue du Sébaste, à l'Anse-à-Benjamin (La Baie), dans le cadre d'une activité «Portes ouvertes».

À cette occasion, les gens pourront découvrir le travail de conception de l'équipe de Décoration Brassard, concrétisé grâce à l'effort d'une dizaine de partenaires, sur la cabane baptisée «La Chenille».

Jeune recherché

Le secteur Saint-Méthode se sent négligé par la ville... (Photo courtoisie) - image 6.0

Agrandir

Photo courtoisie

Johanne Saint-Pierre - La Sécurité publique de Saguenay demande la collaboration du public pour retrouver un adolescent de 16 ans, William Blackburn, qui n'est pas rentré au centre jeunesse depuis mardi.

Le jeune homme qui a les yeux et les cheveux bruns, mesure 1m70 et pèse 61 kilos. Il portait une veste de couleur gris et bourgogne et se tiendrait au terminus de Chicoutimi et ses environs. Il aurait également mentionné à ses parents qu'il songeait à s'enfuir vers Québec.

Toute personne ayant des informations à son sujet est priée de communiquer avec la SPS en toute confidentialité au 418 699-6000.

Important contrat

Laura Lévesque - Barrette et fils d'Alma vient de décrocher un contrat de 1,1 million $ pour la mise à niveau du balisage lumineux à l'aéroport de Saint-Augustin, situé dans la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent.

L'entreprise spécialisée en électricité, qui fait partie du groupe Barrette, devrait commencer les travaux en mai prochain. De huit à dix personnes, incluant le génie civil, travailleront sur ce contrat qui consiste principalement à l'éclairage du tarmac.

« C'est en plein notre spécialité. On a une expertise dans le milieu aéroportuaire, dont le balisage de pistes d'aérodromes », précise Pierre Gagnon, directeur de construction chez Barrette et fils. La soumission de la firme almatoise a été très agressive. La valeur du contrat avait été estimée entre un et cinq millions $ par le ministère des Transports du Québec. Barrette et fils a offert 1,121 million $. Cinq autres soumissions, allant jusqu'à 2,1 millions $, ont été déposées.

« On a été agressifs. Dans le contexte actuel, il le faut. Mais plusieurs autres soumissions suivaient de près notre offre », constate M. Gagnon.

Cegerco l'emporte

Johanne Saint-Pierre - Selon une nouvelle publiée dans l'hebdo Le Nord-Côtier, l'entreprise Cegerco de Chicoutimi devrait obtenir le contrat de construction du Complexe aquatique de la Minganie. Cegerco aurait été le plus bas soumissionnaire parmi les sept entreprises sur les rangs, avec une offre de contrat de 10,9 millions$.

Le contrat lui sera octroyé au cours des prochains jours si l'entreprise saguenéenne respecte toutes les conditions de l'appel d'offres. Les travaux pourraient débuter en avril ou en mai et le complexe aquatique, qui sera situé à Havre-Saint-Pierre, doit être livré pour la fin de l'année 2017.

Le préfet de la MRC Minganie, Luc Noël, espère que Cegerco engagera des travailleurs du secteur. Une seule entreprise de la Côte-Nord avait déposé une soumission pour ce projet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer