Les objectifs en voie d'être atteints au CIUSSS

Martine Couture, présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Martine Couture, présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, affirme que les bases sont en place afin que la nouvelle structure prenne tout son sens.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

«La dernière année a été particulièrement mouvementée. Personne n'a dit qu'une telle transformation était facile. Nous vivons actuellement une réforme majeure de notre réseau, qui à terme sera bénéfique pour l'ensemble des usagers, a-t-elle affirmé. Le travail n'est pas terminé, les prochaines semaines, les prochains mois seront remplis de défis.»

Martine Couture affirme que le volet organisation du CIUSSS est en place. Le nombre de gestionnaires est notamment passé de 381 avant la fusion à 307 actuellement, une diminution de 19,5%.

«On peut dire que le volet organisation est en place, à peu de choses près. Il reste quelques embauches pour certains cadres seulement.»

Elle ajoute que le processus est en cours afin que le terme «intégré» prenne tout son sens.

«Pour que le "intégré" rende les résultats escomptés, c'est-à-dire une meilleure fluidité, un meilleur accès, une meilleure circulation de l'information clinique, le travail n'est pas terminé. Les bases sont en place, mais il faut se donner encore du temps.»

Elle a salué le travail des intervenants.

«Ce n'est pas facile de faire une telle transformation. On travaille à réduire l'impact des changements à l'interne. On doit apprendre à travailler avec les nouvelles technologies plutôt que de se déplacer.»

Martine Couture a confiance que le CIUSSS améliorera les services en plus d'atteindre les cibles budgétaires fixées pour 2015-2016.

«On demande entre 16 M$ et 18 M$ d'efforts pour la région. Oui, on a espoir d'atteindre la cible parce que c'est requis, c'est un des piliers de la réforme. La réforme c'est un allègement au niveau administratif, un allègement de la bureaucratie, mais aussi une atteinte de l'équilibre budgétaire en maintenant des services de qualité. On se dirige vers l'équilibre pour 2015-2016.»

Martine Couture, comme toutes les directions régionales, rencontre le ministre Barrette une fois par mois. Elle affirme qu'il ne s'ingère pas dans la façon de diriger le CIUSSS.

«La vision du ministre est claire. On connaît la destination. Mais il nous dit que nous sommes les maîtres des opérations. C'est à nous qu'il a confié la gestion quotidienne.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer