Rase-O-Thon: près de 1300 têtes mises à prix

Jean-Charles Fortin, directeur général de la Fondation Sur... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Jean-Charles Fortin, directeur général de la Fondation Sur la pointe des pieds, Marc Larouche et Marik Pilote, présidents d'honneur du Rase-O-Thon Marie-Hélène Côté, ainsi que Réjean Côte, père de Marie-Hélène et cofondateur du rase-o-thon, invitent la population à prendre part à la 16e édition de l'événement qui se tiendra le 15 mai à l'aréna de Saint-Bruno.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

En 15 ans, près de 1300 têtes ont été mises à prix dans le cadre du Rase-O-Thon Marie-Hélène Côté, permettant d'amasser plus de 1,8 million$. La 16e édition de l'événement au profit de la La Fondation Sur la pointe des pieds se tiendra le 15 mai prochain. Les organisateurs invitent la population à faire partie de l'aventure, afin de contribuer à rendre possibles des aventures thérapeutiques pour les jeunes atteints de cancer et, ils l'espèrent, atteindre les 2 millions$ de dons.

Marie-Hélène Côté est décédée il y a 15 ans, presque jour pour jour, mais son souvenir est toujours bien vivant. Cette année encore, un rase-o-thon portant son nom aura lieu le dimanche 15 mai 2016, à compter de midi, à l'aréna de Saint-Bruno. L'événement sera précédé d'un brunch-bénéfice à partir de 10 h. 

Le plus de têtes possible

L'objectif est simple. Raser le plus de têtes possible afin d'amasser des fonds qui seront remis à la Fondation Sur la pointe des pieds. La fondation a permis à Marie-Hélène Côté de vivre une aventure qui l'a transformée avant que la maladie ne récidive et l'emporte. 

«Quand Marie-Hélène est revenue de l'aventure, ce n'était plus la même personne. Ce n'était pas une fille de plein air. Après son retour, elle a installé une tente derrière la maison, elle s'est mise à faire du kayak. Ça lui a permis de passer à travers le reste de sa maladie», raconte Réjean Côté, père de Marie-Hélène et cofondateur du rase-o-thon. 

«Marie-Hélène a fait une rechute. Elle ne voulait pas voir ses cheveux tomber par poignées. Elle a décidé de les raser. En signe d'amour pour elle, j'ai aussi rasé les miens et amassé des dons pour la Fondation afin de la remercier», raconte Réjean Côté. La maladie a emporté Marie-Hélène, mais le père est demeuré fidèle à la cause. 

«C'est vraiment une fierté de voir que le rase-o-thon est encore là. Marie-Hélène a apprécié son voyage. C'est pour ça que je continue. Tout le monde a embarqué dans l'aventure. On a une belle équipe.»

Présidence d'honneur

Cette année, Marc Larouche et Marik Pilote, pharmaciens propriétaires de la pharmacie Larouche et Pilote de Saint-Bruno, ont accepté la présidence d'honneur de l'événement. 

«Nous avons accepté l'invitation tout de suite. Depuis nos débuts, nous sommes pharmaciens de la famille Côté. Nous avons pu croiser la route de la pétillante Marie-Hélène, affirme Marc Larouche. La médication est nécessaire pour vaincre le cancer, mais ce que vivent les jeunes en expédition guérit ce que la maladie a laissé sur son passage.»

«Faites partie de l'aventure. Joignez-vous à nous pour cette belle cause. Plus nous serons de personnes qui croient en cette cause, plus il y aura de jeunes et leur entourage qui pourront profiter des bienfaits des expéditions», ajoute Marik Pilote.

Jean-Charles Fortin, directeur général de la Fondation Sur... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 4.0

Agrandir

Jean-Charles Fortin, directeur général de la Fondation Sur la pointe des pieds, Réjean Côte, père de Marie-Hélène Côté et co-fondateur du Rase-O-Thon qui porte son nom, de même que Marc Larouche et Marik Pilote, présidents d'honneur de la 16e édition, invitent la population à prendre part à l'événement qui se tiendra le 15 mai à l'aréna de St-Bruno. 

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

400 jeunes amenés en expédition

La Fondation Sur la pointe des pieds organise des expéditions thérapeutiques depuis 20 ans. Depuis, plus de 400 jeunes ont été amenés en expédition.

Cette année, quatre expéditions seront organisées. La première, qui débutera dans quelques jours, permettra à 14 jeunes, dont un garçon de Ferland-et-Boilleau, de partir en traîneau à chiens en Ontario. Une expédition de rafting sur la Côte-Nord et deux expéditions en rabaska en Outaouais compléteront la programmation. Au total, une cinquantaine de jeunes bénéficieront des activités.

Jean-Charles Fortin, directeur général de la Fondation Sur la pointe des pieds, a tenu à souligner le caractère thérapeutique des expéditions. « En plus du plaisir, il y a véritablement un programme d'intervention thérapeutique. »

Il affirme qu'une étude sur les impacts psychosociaux des expéditions sur les jeunes, menée depuis trois ans en collaboration avec des chercheurs de l'UQAC, est sur le point d'être rendue publique. « L'impact est encore plus gros qu'on croyait », avance-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer