Un policier de Saguenay accusé

Jean-François Imbeau, président de la fraternité des policiers... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Jean-François Imbeau, président de la fraternité des policiers de Saguenay, préfère attendre la suite des événements.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le policier Philippe Lajoie, de la Sécurité publique de Saguenay, devra répondre d'accusations de voies de fait simple en lien avec une arrestation qualifiée d'abusive.

La dénonciation a été autorisée par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) et devrait se retrouver devant le tribunal le 29 mars.

Le Quotidien avait révélé, au début de janvier, que la direction de la Sécurité publique de Saguenay avait suspendu avec solde l'un de ses membres en lien avec cette histoire de voies de fait.

Les événements reprochés au policier temporaire remontent au mois d'octobre 2015 sur le stationnement de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

L'agent Lajoie avait été appelé à se rendre sur les lieux pour une histoire de conduite avec les facultés affaiblies. Au moment de l'arrestation, l'individu aurait résisté et le policier aurait dû utiliser une certaine force pour le maîtriser.

C'est à partir de là que l'homme a porté plainte au Comité de déontologie. Il estimait que le policier avait abusé de la force lors de l'intervention.

Une enquête interne a été menée au quartier général de la SPS et le résultat de l'enquête a été déposé à Me Mathieu Rochette, DPCP de Roberval, en décembre dernier. La dénonciation a été autorisée récemment.

«Tout ce que je peux dire, c'est que Philippe Lajoie est effectivement un policier temporaire au sein de notre service et qu'il doit répondre d'accusations de voies de fait simple. Pour le reste, nous allons laisser le tribunal juger de cette affaire», a mentionné Jean-François Imbeau, le président de la Fraternité des policiers et policières de Saguenay.

De son côté, la direction de la SPS maintient la suspension avec solde du policier pendant la durée des procédures.

«Afin de ne pas nuire à l'administration de la justice, nous ne ferons aucun autre commentaire concernant ce dossier», ont mentionné les membres de la direction dans un communiqué de presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer