Infrastructures: Gaudreault crie à la négligence

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le député Sylvain Gaudreault demande au gouvernement Couillard de signer le plus rapidement possible l'entente sur les infrastructures avec le gouvernement fédéral qui donnera accès à près de 1,8 milliard$ pour les projets d'infrastructures municipaux.

Le député de Jonquière, porte-parole du Parti québécois en matière d'affaires municipales et de décentralisation, estime que le gouvernement fait preuve de négligence dans ce dossier depuis deux ans.

Toutes les provinces, sauf le Québec et Terre-Neuve, ont signé l'entente sur le versement du Fonds Chantiers Canada. La part du Québec de l'enveloppe totale, qui représente 10 milliards$, est de 1,8 milliard$. Ces sommes sont transférées aux municipalités par Québec pour la réalisation de projets d'infrastructures.

Le député péquiste souligne qu'à ce jour, la plupart des provinces qui ont signé l'entente sur le versement des fonds ont dépensé plus de la moitié des sommes octroyées.

«Pendant ce temps-là, on a des problèmes économiques dans nos régions, les municipalités ont des projets en attente. Ça permettrait de faire travailler le monde, et ça fait deux ans que ça traîne. L'argent est là et n'est pas dépensé», a-t-il déploré, en entrevue avec Le Quotidien.

Dans la région, les sommes du Fonds Chantiers Canada pourraient être utilisées pour élargir l'accès à Internet haute vitesse, donne-t-il en exemple. Dans sa circonscription, le député nomme la rénovation du Théâtre Palace Arvida ou la construction d'un nouveau gymnase au Patro de Jonquière comme projets potentiels, entre autres.

Sylvain Gaudreault a tenu un point de presse pour dénoncer la situation, vendredi en avant-midi, à l'Assemblée nationale. Il a ensuite convoqué la commission parlementaire de l'aménagement du territoire pour interroger le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, sur ce dossier.

Il a demandé au ministre de s'engager à donner un horizon sur la signature de l'entente et demandé des informations sur l'état des démarches. Le ministre Coiteux a alors rappelé les réalisations de son gouvernement pour soutenir les municipalités. Il a insisté sur le fait que les municipalités peuvent compter sur différents programmes déjà en place, et que d'autres démarches sont en cours avec le fédéral.

«Ça a été une rencontre extrêmement décevante. [...] Il a été incapable de se prononcer, c'en est pathétique», conclut M. Gaudreault.

Le député de Jonquière dit aussi s'inquiéter de l'absence de réponse du ministre au sujet de la position de l'Union des municipalités du Québec, qui souhaiterait qu'Ottawa octroie directement les fonds aux municipalités. «Ce serait une première historique. Ça serait terrible, ça voudrait dire que le gouvernement fédéral passerait par-dessus le Québec pour aller directement aux municipalités, ça, c'est inacceptable.»

La ministre du Développement économique régional Lise Thériault... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

La ministre du Développement économique régional Lise Thériault en compagnie du député de Dubuc Serge Simard et le recteur de l'UQAC Martin Gauthier.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Réaction de Lise Thériault

Laura Lévesque - Questionnée au sujet de l'intervention de Sylvain Gaudreault, la vice-première ministre Lise Thériault, qui était de passage dans la région vendredi, a assuré que ses collègues libéraux étaient bien loin de se croiser les bras.

«Les ministres concernés y travaillent. On s'attend au cours des prochains jours, prochaines semaines, à annoncer la signature d'un protocole d'entente.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer