Ex-travailleurs floués: radiation du courtier demandée

La syndique de la Chambre de la sécurité financière du Québec demandera au... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La syndique de la Chambre de la sécurité financière du Québec demandera au comité de discipline la radiation provisoire du courtier en assurances et rentes collectives Steeve Duchesne pour les gestes qu'il aurait posés à l'endroit d'ex-travailleurs de la cartonnerie Graphic Packaging de Jonquière.

C'est du moins ce que l'on peut lire sur le rôle d'audience de la Chambre de la sécurité financière du Québec. Le rôle de cet organisme est d'assurer la protection du public en appliquant les règles disciplinaires auprès des 32 000 courtiers qui oeuvrent dans le domaine des assurances, de la planification financière ainsi que du courtage de bourses scolaires au Québec.

Selon les informations transmises au Quotidien par la directrice de l'information et des communications de la Chambre, Nancy De Bruyn, la démarche effectuée par la syndique est exceptionnelle et généralement utilisée pour assurer la sécurité du public. Si le comité de discipline accepte la demande de radiation provisoire, Steeve Duchesne ne pourra plus exercer son travail de conseiller en assurance et rente collectives jusqu'à ce que l'enquête soit terminée.

La syndique a soulevé deux plaintes pour justifier cette demande de radiation provisoire. On reproche donc à Duchesne de s'être approprié des fonds de clients à des fins personnelles et de s'être retrouvé en situation de conflit d'intérêts face à ses clients et dans l'exécution de son travail.

Un peu plus tôt cette semaine, l'Autorité des marchés financiers, l'organisme qui a la responsabilité de surveiller le fonctionnement des entreprises pour lesquelles les courtiers travaillent, a obtenu du Bureau de décision et de révision «des ordonnances de blocage et d'interdiction ainsi que des suspensions à l'encontre de Steeve Duchesne et du cabinet 9199-7627 Québec inc., faisant affaire sous le nom de Forces collectives Saguenay, en raison de leur implication dans un dossier d'appropriation de fonds dans la région du Saguenay».

Le même bureau a prononcé une suspension du certificat d'exercice de Steeve Duchesne tout en interdisant à ce dernier de mener des opérations sur des valeurs et d'agir à titre de courtier ou de conseiller en valeur.

Selon les informations révélées par Le Quotidien au terme d'une enquête auprès d'ex-travailleurs de la cartonnerie, Duchesne serait parvenu à convaincre des ex-travailleurs d'effectuer des retraits de leur compte REER afin de lui remettre l'argent pour faire l'achat d'actions à un prix X et de les revendre avec un profit plus qu'intéressant. La manoeuvre a fonctionné tant et aussi longtemps que Duchesne a pu rembourser les premiers travailleurs qui ont accepté de participer à la manoeuvre. À un certain moment, Duchesne n'aurait plus été en mesure de remplir ses engagements puisque l'argent obtenu de ses clients aurait servi à son train de vie dans les grands restaurants et autres sorties à Montréal et au Saguenay.

Jusqu'à maintenant, les organismes officiels ont fait état de cinq ex-travailleurs. Des informations ont circulé à l'effet que des personnes de l'extérieur de ce groupe spécifique où Duchesne oeuvrait à titre de conseiller financier auraient pu également investir dans le projet en question. Il a été possible de parler à l'une de ces personnes qui a indiqué au Quotidien avoir toujours confiance en Steeve Duchesne.

Pour l'instant, les personnes interrogées par Le Quotidien ne sont pas en mesure d'évaluer les montants globaux qui auraient été transmis à Duchesne ainsi que le nombre de personnes qui ont accepté de lui confier des sommes. Les trois organismes qui enquêtent en ce moment ont également transmis des informations préliminaires

La section des enquêtes pour des fraudes de la Sécurité publique de Saguenay a de son côté reçu des plaintes en lien avec cette affaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer