Police: Dominique appuyé par Ghislain Picard

Gilbert Dominique... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Gilbert Dominique

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le chef du Conseil de bande de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, a reçu mercredi l'appui du chef de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, Ghislain Picard, dans le litige qui l'oppose à Québec sur le maintien du service de police autochtone.

Ghislain Picard juge qu'il est « inconcevable » de fermer un service policier « en cette période trouble » entre les policiers québécois et les membres des communautés autochtones.

C'est ce qui est ressorti hier lors d'une conférence de presse tenue à Québec où la Première Nation de Mashteuiatsh a annoncé devoir fermer son service de police.

La communauté autochtone a indiqué à la presse nationale, après avoir fait connaître la situation plus tôt au Saguenay-Lac-Saint-Jean, qu'elle n'avait plus les moyens de résorber les déficits récurrents du service, qui cessera ses activités à compter du 31 mars 2016.

Le chef du conseil de bande de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, rencontrera le nouveau ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, aujourd'hui.

En vertu d'ententes tripartites entre les gouvernements fédéral, provincial et autochtones, Ottawa doit verser 52 pour cent du financement et Québec 48 pour cent, pour les services de police autochtones.

Une plainte aux droits de la personne

« À Mashteuiatsh, malgré les efforts d'efficacité budgétaire, il manque annuellement 300 000 $ et cela a entraîné l'accumulation d'un déficit de deux millions $. Pour 300 000 $, est-ce que les gouvernements mettront en péril la protection des membres de notre communauté? Non seulement le financement est-il insuffisant et inadéquat, il est aussi discriminatoire. Il est imposé de façon arbitraire et ne permet pas aux membres des communautés de bénéficier d'un service minimal comparable à ce que les autres citoyens reçoivent, contrairement à ce que prévoit la Loi sur la police du Québec », s'est désolé Gilbert Dominique dans un communiqué.

Discrimination

Ainsi, le chef Dominique a déposé cette semaine, au nom de sa communauté, une plainte pour discrimination à la Commission canadienne des droits de la personne ainsi qu'à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec, a révélé aussi le communiqué.

Dans une cause semblable, ce même tribunal aurait reconnu récemment, soutient le Conseil de bande, que le gouvernement fédéral a agi de façon discriminatoire et a manqué à son obligation de fournir à des familles autochtones un financement et des services adéquats en matière d'aide à l'enfance, et ce, malgré qu'il connaissait les impacts négatifs de son programme.

(Avec Pascal Girard)

Soirée d'information

(Pascal Girard) - Le Conseil de bande de Mashteuiatsh a tenu une soirée d'information, mercredi soir, concernant la cessation prochaine des activités du Service de police de Mashteuiatsh. Selon le conseiller aux communications Dave Casavant, une vingtaine de personnes ont assisté à la rencontre. «Le conseil tient à garder contact avec la population», a-t-il avancé. Pekuakamiulnuatsh Takuhikan tiendra la population avisée à la suite de la rencontre d'aujourd'hui avec le nouveau ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer