Thierry Leroux: une imposante cérémonie se prépare

Les drapeaux sont en berne devant l'hôtel de... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les drapeaux sont en berne devant l'hôtel de ville de Saguenay depuis mercredi matin afin de rendre hommage au policier Thierry Leroux. Ceux des bureaux d'arrondissement de Jonquière et La Baie, de même que devant le quartier général de la Sécurité publique de Saguenay seront aussi en berne jusqu'aux funérailles.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

La cathédrale de Chicoutimi accueillera des centaines de personnes, le 26 février, pour les funérailles de l'agent Thierry Leroux, décédé dans l'exercice de ses fonctions dans la réserve autochtone de Lac-Simon, en Abitibi, samedi soir dernier. La Sûreté du Québec régionale travaille actuellement à la préparation des funérailles civiques du policier. Ce type de célébration, qui réunira des dignitaires et policiers en provenance de partout, ne s'est pas tenue dans la région depuis des décennies.

« La Sûreté du Québec soutient la famille et le service de police de Lac-Simon dans l'organisation des funérailles, puisque le service de police concerné compte sur un nombre restreint de membres et ils sont très affectés, confirme Jean Tremblay, porte-parole régional de la SQ. Une équipe régionale aidée de spécialistes travaille là-dessus. Ça demande beaucoup d'organisation », souligne-t-il.

Peu d'informations sont disponibles concernant le déroulement de la cérémonie qui se tiendra à 14 h. On sait déjà que des membres de différents services policiers composeront le cortège. Les agents présents le seront sur une base volontaire. Des dignitaires seront également sur place. La présence de plusieurs d'entre eux devrait être confirmée juste avant les funérailles.

La famille, les amis et les proches du jeune policier y seront également.

Un important déploiement policier sera mis en place afin de veiller au bon déroulement de la cérémonie.

Du côté de la cathédrale de Chicoutimi, on affirme que la portion religieuse de la célébration sera similaire aux autres funérailles.

En attendant la cérémonie, la SQ a mis en place une adresse électronique afin de recueillir les messages de sympathies. Les personnes qui désirent témoigner leur soutien aux proches peuvent écrire au deces.agent@surete.qc.ca. Des informations sur les funérailles sont également disponibles sur le site Internet de la Sûreté du Québec, au www.sq.gouv.qc.ca.

Rappelons que le corps de Thierry Leroux sera d'abord exposé les 21 et 22 février à Val-d'Or, dans la région où il est né. Il habitait le Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis quelques années. Lorsqu'il n'était pas en service en Abitibi, il vivait à La Baie avec sa conjointe.

Policiers décédés en fonction  

Il y a longtemps que des funérailles civiques ont été célébrées à Saguenay pour un agent décédé dans l'exercice de ses fonctions.  

Selon Clermont Cloutier, policier-pompier de 1959 à 1988, deux policiers-pompiers qui oeuvraient dans la région ont eu droit à des funérailles civiques il y a plusieurs dizaines d'années.

Le premier serait décédé lors d'un feu au coin des rues Taché et Price dans le quartier du Bassin à la fin des années 60. Un bloc de béton serait tombé sur lui lors d'un effondrement.

Un second policier-pompier, Daniel Girard, serait également décédé en combattant un incendie en 1979. Une cheminée se serait effondrée sur lui lors d'un incendie chez Produits sanitaires Lépine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer