Mashteuiatsh: le conseil pourra finir son mandat

Gilbert Dominique, au moment où il devenait le... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Gilbert Dominique, au moment où il devenait le nouveau chef du conseil de bande de Mashteuiatsh.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Le conseil de bande de Mashteuiatsh poursuivra son mandat jusqu'en mai 2017.

Les Innus de Mashteuiatsh étaient invités à signer un registre électoral, depuis jeudi dernier, afin de se prononcer sur leur satisfaction quant au mandat du chef Gilbert Dominique et de ses conseillers.

Selon les règlements de la communauté, un registre est tenu à la fin de la 3e année de mandat pour sonder la population sur son degré de satisfaction des élus. Si plus de 500 personnes avaient signé le registre, des élections auraient eu lieu le 30 mai prochain. Le registre était ouvert jusqu'à hier soir, à 19 h. Finalement 191 électeurs de la communauté (sur une possibilité de 5312) se sont inscrits au registre électoral, soit un nombre inférieur au 500 requis.

«Je déclare officiellement que le mandat du chef et de chacun des conseillers du Conseil des élus de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan se terminera à la fin de sa quatrième année et qu'une élection générale sera donc tenue le dernier lundi du mois de mai 2017», a déclaré la greffière et responsable de l'organisation du registre électoral, Josée Buckell.

Le chef Gilbert Dominique s'est dit très heureux de ce résultat.

Par voie de communiqué, il a remercié la population pour sa confiance et assure que le conseil de bande continuera à travailler sur les dossiers de la communauté de Mashteuiatsh. Il entend d'ailleurs aller au bout de la démarche actuelle de négociation d'un traité d'autonomie gouvernementale autochtone. L'économie, la culture et les services de police devraient également être au coeur des priorités de la dernière année de mandat du conseil de bande.

Contestation

Certains dossiers ont irrité la population, en cours de mandat, et l'importante restructuration administrative a causé des remous.

L'abolition du service de police n'a pas été bien reçue par tout le monde et certains Innus étaient inquiets face à la signature du traité d'autonomie.

Rappelons que Gilbert Dominique a été élu à la suite d'un mandat écourté. En effet, plus de 500 personnes avaient signé le registre pour que le mandat du chef Clifford Moar ne soit que de trois ans.

Gilbert Dominique l'avait emporté face à Colette Robertson et Florent Bégin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer