Pimp ma cabane: la maisonnette méconnaissable

La petite cabane de la rue du Sébaste,... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

La petite cabane de la rue du Sébaste, à l'Anse-à-Benjamin, attirait l'attention, dimanche.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

On se serait cru à Décore ta vie, dimanche, sur les glaces de la baie des Ha! Ha! L'heure du grand dévoilement du résultat de «Pimp ma cabane» était enfin venue et les deux propriétaires, Maxime Majeur et David Girard, n'en ont tout simplement pas cru leurs yeux.

Les heureux gagnants Maxime Majeur et David Girard... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 1.0

Agrandir

Les heureux gagnants Maxime Majeur et David Girard

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

«C'est pas drôle, notre nouvelle cabane à pêche est plus moderne que ma maison!», a lancé Maxime Majeur, lorsqu'il a enfin pu pénétrer dans la maisonnette complètement transformée.

Revêtement intérieur et extérieur, lit superposé en bois, ilot de cuisine, petit bar, table gigantesque signée par nul autre que le luthier Yvon Robert, coussins et décoration murale; la designer Jennifer Brassard a visé dans le mille. «C'est complètement malade! Même les fenêtres ont été changées. Je capote», a lancé David Girard, en faisant le tour de la maisonnette avec excitation.

Avant

Les deux hommes, fébriles, patientaient dans une autre cabane, peu de temps avant le dévoilement. Ils ne s'attendaient à rien et à tout en même temps. «On a donné carte blanche à Jennifer (Brassard) et nous savons qu'elle fera quelque chose d'incroyable», a affirmé David Girard.

En tout, l'équipe a effectué près de 200 heures de travaux sur les lieux. Quant à Jennifer Brassard, elle n'a pas compté ses heures, mais s'est donnée corps et âme dans ce projet. «C'était vraiment génial. Ça m'a donné le goût de devenir propriétaire d'une cabane à pêche!», a lancé la designer en riant.

Après

En entrant dans la petite cabane, c'est le revêtement intérieur en bois qui a frappé David Girard. «C'est tellement beau. Et le petit bar, wow! Ça va être parfait pour recevoir les amis», a affirmé le propriétaire.

La petite cabane était bondée et le coeur... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 6.0

Agrandir

La petite cabane était bondée et le coeur était à la fête, en fin de journée.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Le producteur Philippe Belley était fébrile, peu de... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 6.1

Agrandir

Le producteur Philippe Belley était fébrile, peu de temps avant le dévoilement du produit final.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Les deux amis avaient acheté la petite cabane à pêche au coût de 1400$ l'an dernier. Ils l'avaient baptisée La Chenille. Jamais ils n'auraient cru qu'un an plus tard, la chenille deviendrait papillon. En effet, les travaux de rénovation représentent un montant de 30 000$. Et nul doute que la maisonnette fera des jaloux sur la baie.

Le projet de «Pimp ma cabane» reviendra-t-il l'an prochain? Oui, si le producteur Philippe Belley parvient à vendre son projet-pilote réalisé par Yohan Gasse à un diffuseur. Si c'est le cas, d'autres pêcheurs pourraient voir débarquer l'équipe de «Pimp ma cabane», l'hiver prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer